Valais

14 mars 2012 06:40; Act: 15.03.2012 10:20 Print

«C'est au-delà de ce qu'on peut imaginer»

28 personnes, dont 22 enfants, sont mortes mardi soir dans l'accident d'un autocar dans un tunnel sur l'A9, à la hauteur de Sierre (VS).

Voir le diaporama en grand »
07.03.2016 Dans son livre «La catastrophe de Sierre: 1 comprimé, 28 morts», un journaliste flamand affirme que la tragédie est due à un acte désespéré du chauffeur. 08.05.2015 Le recours déposé par onze parents de victimes de l'accident de car belge à Sierre (VS) contre le classement de la procédure pénale finira au Tribunal fédéral. Deux d'entre eux ont contesté la décision de la justice valaisanne de clore le volet pénal. 13.03.2015 Près de 130 proches des victimes de l'accident de car de Sierre ont participé vendredi, trois ans après le drame, à une cérémonie commémorative officielle en Valais. 11.03.2015 Une cérémonie aura lieu à Sierre vendredi en mémoire des 28 victimes, dont 22 enfants, de l'accident du car belge qui a eu lieu le 13 mars 2012. Un monument sera inauguré en présence de familles et des autorités suisses et belges. 12.04.2014 La presse belge a annoncé samedi que 14 parents d'enfants décédés dans l'accident de car survenu en 2012 près de Sierre (VS) ont fait appel à un bureau d'enquêtes pour passer en revue l'enquête suisse sur les causes de l'accident. Les experts devront vérifier si on peut parler d'un acte de désespoir du chauffeur de bus. 20.06.2013 Dénoncé pour violation du secret de fonction pour avoir diffusé la vidéo du quart d'heure qui suit l'accident de car de Sierre (VS), le chef de l'information de la police cantonale valaisanne Jean-Marie Bornet a été blanchi. 13.03.2013 Une célébration oecuménique a honoré la mémoire des 28 victimes de l'accident du car belge survenu il y a une année à Sierre (VS). 31.01.2013 Le Ministère public valaisan a rendu publiques trois images en 3D du car belge qui s'était écrasé contre un mur d'un tunnel de l'autoroute A9, à Sierre, le 13 mars 2012. Il a aussi livré le résultat de ses investigations, réalisées jusqu'à fin janvier. Vitesse et trajectoire du véhicule ont été confirmées. Le car ne roulait donc pas trop vite au moment du drame. A fin janvier, on ignorait encore si le chauffeur a fait un malaise ou non au volant. Les expertises médicales n'ont pas encore parlé. 30.08 Le chauffeur pourrait avoir eu un infarctus, selon un rapport du procureur valaisan en charge de l'enquête. 15.06 Les investigations sur l'accident de car à Sierre (VS) se concentrent désormais sur le chauffeur du véhicule, a déclaré vendredi à Bruxelles le premier procureur du Valais central, Olivier Elsig. 22.03 Une cérémonie en l'honneur des victimes s'est tenue à Louvain. Le prince Willem et la princesse Maxima des Pays-Bas ont assisté à la cérémonie. 21.03 La petite ville de Lommel, dans le nord de la Belgique, a rendu un hommage poignant à ses quinze enfants et deux adultes décédés dans l'accident de car de Sierre. 21.03 La délégation valaisanne emmenée par le président du conseil d'Etat, Jacques Melly (au centre), et la conseillère d'Etat Esther Weber-Kalbermatten (à droite) a rendu hommage aux victimes. «Toute la Belgique est triste, comme le sont nos voisins néerlandais», a déclaré le chanteur et présentateur de télévision très populaire en Fandre Bart Peeters, en ouvrant la cérémonie. 20.03 La journaliste et politologue bernoise choque la communauté belge avec un article «honteux» pour le pays. 16.03 Les dépouilles des vingt-huit victimes de l'accident d'autocar à Sierre (VS) ont quitté vendredi deux par deux l'aéroport de Melsbroek où elles avaient été rapatriées par l'armée belge. 16.03 Le rapatriement des dépouilles des victimes a débuté à 7h30 à l'aéroport de Sion. Les gardes d'honneur de la police du canton du Valais se sont placés en rang serré alors que les moteurs des avions militaires belges C-130 ont commencé à tourner. 15.03 Une marche de soutien a été organisée à Martigny jeudi soir. 15.03 Une conférence de presse s'est tenue sur les lieux du drame. Plus de 100 journalistes étaient présents. Des bougies ont été installées devant le mur percuté par le car. 16.03 Deux avions de transport C-130 «Hercules» de l'armée belge ont atterri à Sion jeudi en fin de journée. Ils vont rapatrier huit enfant blessés et leurs familles vers la Belgique. 16.03 Le parlement belge a rendu hommage aux 28 victimes de l'accident. Des reporters devant l'hôpital de Sion. Les Sierrois ont organisé un moment de recueillement au bord du lac de Géronde. Des bougies ont été allumées. La présidente de la Confédération Eveline Widmer-Schlumpf s'est elle aussi rendue en Valais. Elle s'est exprimée devant la presse à Sion aux côtés du Premier ministre belge Elio di Rupo, arrivé sur place en fin d'après-midi. Des personnes ont déposés des gerbes de fleurs à l'entrée du tunnel. 13.03.12 Un accident de car a fait 28 morts mardi soir dans un tunnel sur l'autoroute A9, à la hauteur de Sierre. La collision avec le bord du tunnel a fait aussi de nombreux blessés. Parmi les personnes décédées figurent au moins 22 enfants qui rentraient d'un camp de ski. Le véhicule était immatriculé en Belgique. D'importants moyens ont été engagés sur place, avec notamment l'intervention de la police, d'ambulances et d'hélicoptères. L'accident s'est produit dans le tunnel entre Sierre-Ouest et Sierre-Est. Il n'a pas provoqué d'incendie. Le car a apparemment heurté le côté gauche du tube, a dévié sur la droite et est allé s'encastrer dans une voie de secours à l'intérieur du tunnel.

Sur ce sujet
Une faute?

Un terrible accident d'autocar a fait 28 morts mardi soir dans un tunnel près de Sierre (VS). Vingt-deux des victimes sont des écoliers domiciliés en Belgique qui rentraient d'une semaine de ski dans le Val d'Anniviers. Les deux chauffeurs ont péri dans le choc frontal du véhicule contre un mur de béton.

La présidente de la Confédération et le premier ministre belge ont exprimé leur émotion lors d'une conférence de presse organisée à 18h00 à Sion. Trois hypothèses sont pour l'heure étudiées pour tenter d'expliquer le drame.

Une expertise doit définir si le véhicule a eu un problème technique, a indiqué à la centaine de journalistes présents le procureur valaisan Olivier Elsig. L'autopsie en cours du chauffeur permettra de savoir s'il a été victime d'un problème de santé. La troisième hypothèse est celle d'une erreur humaine.

L'analyse des images vidéo prises par les caméras du tunnel sont actuellement analysées. Elles permettent d'ores et déjà d'écarter toute interaction de l'autocar avec d'autres usagers de la route. Des témoignages susceptibles d'apporter des éclaircissements sont également étudiés, a précisé Olivier Helsig.

L'autocar impliqué était récent et le chauffeur venait de prendre le volant. Le tachygraphe du véhicule est en cour d'analyse. Selon Olivier Helsig, «à priori, le chauffeur ne roulait pas trop vite». Au moment de l'accident, les enfants étaient attachés avec des ceintures de sécurité.

Trois enfants au CHUV

Il était près de 21h15 mardi lorsque l'autocar s'est engagé sur l'A9 après avoir rejoint la plaine. Il ramenait des écoliers après des vacances de ski dans le val d'Anniviers. Peu après, il a pénétré dans le tunnel autoroutier où la vitesse est limitée à 100 km/h.

Soudain, l'autocar heurte la bordure droite de la chaussée, puis percute le mur de béton situé à l'extrémité d'une place de secours sur un tronçon rectiligne. Le choc a été très violent, a indiqué le commandant de la police valaisanne Christian Varone. Les 28 personnes décédées, 21 Belges et 7 Hollandais, sont en cours d'identification formelle.

Les 24 blessés sont tous des enfants. Trois d'entre eux sont dans un état grave au CHUV à Lausanne, a indiqué Jean-Pierre Deslarzes, médecin-chef de l'Organisation cantonale valaisanne des secours(OCVS).

Les autres sont soignés dans les hôpitaux de Sion, Sierre, Viège, Martigny et à l'Hôpital de l'Ile à Berne. Leur pronostic vital n'est pas engagé selon Jean-Pierre Deslarzes. Vingt-deux des 24 blessés ont été pour l'heure identifiés. Il s'agit de 17 Belges, 3 Néerlandais, 1 Polonais et 1 Allemand.

Des mesures ont été prises pour accueillir les familles, a précisé Christian Varone. Une cellule psychologique a été mise en place, des interprètes capables de traduire en néerlandais ont été engagés et des hôtels ont été réservés. Une chapelle ardente a été mise sur pied.

Mercredi soir, seule une famille n'avait pas encore pu être informée, a indiqué le porte-parole de la police valaisanne Renato Kalbermatten dans l'émission «10vor10», sur la télévision publique alémanique.

Un jour dramatique

Visiblement très affecté, le premier ministre belge Elio Di Rupo a d'abord dit quelques mots en néerlandais, les victimes étant scolarisées dans deux villes du Brabant et du Limbourg flamand, Heverlee et Lommel. «C'est un jour dramatique pour notre pays», a-t- il déclaré.

«Nous sommes ici pour remercier la police, les médecins, les pompiers, l'ensemble des services suisses qui ont travaillé avec un professionnalisme et une générosité admirables», a poursuivi Elio Di Rupo. «Nous sommes aussi ici pour essayer de comprendre et renforcer encore la collaboration entre la Suisse et la Belgique qui est remarquable».

Elio Di Rupo a souligné qu'il restait encore beaucoup à faire, l'essentiel étant de tenter de soulager les familles. La présidente de la Confédération Eveline Widmer-Schlumpf a exprimé sa «grande consternation et profonde émotion» et assuré que la Suisse fera tout pour soutenir les blessés et les familles de victimes. «J'ai de la peine à trouver les mots justes en ces moments dramatiques», a-t- elle dit.

La conseillère fédérale et le premier ministre belge ont remercié les sauveteurs. Des secours qui ont été «très fortement traumatisés par ce qu'ils ont vu», a déclaré Jean-Pierre Deslarzes.

Le drame a suscité une vive émotion. A Berne, le Parlement a observé une minute de silence. Les condoléances et les messages de solidarité envers les familles des victimes, de la Belgique et des Pays-Bas ont afflué de partout. Le président des Etats-Unis Barack Obama a également exprimé ses condoléances ainsi que le roi de Belgique Albert II. Une messe pour les défunts doit se tenir jeudi en l'église paroissiale Sainte-Croix à Sierre.


(Source: YouTube)


(vidéo: rts.ch)

(ats/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gabriel G le 14.03.2012 08:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle tristesse

    Terrible... Une grande pensée aux familles que Dieu vous aide et vous donne la force de continuer :'(

  • little le 14.03.2012 08:12 Report dénoncer ce commentaire

    Bouleversant

    Que Dieu puisse dans son infinie bonté consoler les familles.

  • 777doesitall le 14.03.2012 12:20 Report dénoncer ce commentaire

    La responsabilité des gens avant tout

    Quelle tristesse! Encore un drame qui montre la petitesse de l'homme devant la mort. Pauvres enfants, et pauvres parents qui souffrent. Au passage, svp n'instrumentalisons pas cet accident pour faire un sort à l'invention majeure dans l'histoire de l'humanité qu'est l'automobile. Malgré toutes les précautions, les trains, avions, autos, etc. ne sont pas exempts de risques. Le mieux à faire n'est pas de faire la morale quant à tel ou tel moyen de transport, mais de responsabiliser tous leurs usagers.

Les derniers commentaires

  • FM / FM le 17.03.2012 20:31 Report dénoncer ce commentaire

    VIVRE

    Puissions vivre nos vies pleinement, pour eux. Nous avons le devoir d'être heureux dans nos vies, et nous devons relativiser les petits tracas de la vie quotidienne, en savourant ceette chance infinie d'être simplement vivants et en bonne santé. Nous n'avons pas le droit de gâcher notre vie en querelles inutiles, nous devons vivre deux fois plus intensément chaque moment, en mémoire de ces enfants.

  • Francine de troetsel le 15.03.2012 22:31 Report dénoncer ce commentaire

    condoléances

    Je souhaite présenter mes condoléances aux parents des enfants, des accompagnateurs et des chauffeurs car le pays tout entier partagent leur douleur. Il ne s'agit pas d'un simple accident mais d'une tragédie qui marque chaque Belges.

  • Djeen le 15.03.2012 21:57 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle tristesse ! :( :( :(

    Toutes mes condoléances aux familles des victimes, c'est vraiment une grande tristesse, ça me marque tellement, je narrête pas de penser a ces familles et ces enfants, partis trop tôt, si seulement on pouvait faire revenir le temps en arrière, pour que tout cela n'arrive pas. Je souhaite beaucoup de courage aux familles.

  • un ex lecteur le 15.03.2012 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    Consternation

    Je trouve honteux la façon dont vous présenté les faits dans votre journal. L'image du bus déchiré et maculé de sang qui est mise en entête et les nombreuses vidéos me répugnent. Un peu de respect pour les familles que diable !! Et si c'était votre enfant, que diriez vous ?

  • suarez melchior le 15.03.2012 12:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    condoleances....

    c'est avec une grande tristesse et une grande angoisse que je vous fait part a vs ts familles meurtri par ce drame de mes condoleances et mes pensees les plus chaleureuses.