Affaire Rossier

16 janvier 2020 13:03; Act: 16.01.2020 14:11 Print

La surveillance était adéquate

Un rapport publié cette semaine par l'inspection cantonale des finances sur les risques environnementaux en Valais indique que les mesures prises par le canton face aux sites pollués étaient appropriées.

storybild

La situation de la décharge de Gamsenried où se trouve de la benzidine, une substance cancérigène, a notamment été étudiée par l'inspection valaisanne des finances. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'inspection valaisanne des finances a rendu cette semaine un premier rapport concernant l'affaire Joël Rossier, du nom de l'ex-chef du service de l'environnement. Les premières conclusions montrent que le canton a été transparent sur les situations environnementales à risque et a exercé une surveillance adéquate.

En tant qu'autorité de surveillance, l'inspection cantonale des finances (IF) a examiné divers éléments portés à sa connaissance par Joël Rossier, l'ancien chef du service valaisan de l'environnement (SEN). Pour les analyser d'un point de vue du droit environnemental, il a mandaté Anne-Christine Favre, professeure à l'Université de Lausanne et à l'EPFL.

Sur la base de cet avis de droit, l'IF conclut qu'il «n'y a pas, à ce jour, de situation à risque inconnue du canton». Les mesures prises par le département de Jacques Melly dans le cadre de la remontée de la nappe phréatique liée à la troisième correction du Rhône «ont été immédiates et la surveillance exercée constante».

Benzidine à la décharge de Gamsenried

La remontée de la nappe phréatique à proximité de l'ancienne décharge Lonza de Gamsenried et la présence de benzidine, substance toxique et cancérigène, est une situation à risque qui est gérée. Globalement, la population a été informée de manière transparente, y compris à compter de la polémique suscitée par le départ de Joël Rossier.

L'IF va poursuivre ses investigations. Le prochain rapport intermédiaire, pour lequel elle n'avance pas de date, analysera notamment l'organisation du SEN et le suivi par le SEN des dossiers en lien avec des sites pollués, et plus particulièrement la décharge de Gamsenried.

(nxp/ats)