Soins palliatifs

03 mars 2016 11:55; Act: 03.03.2016 12:00 Print

Aide au suicide: l'Hôpital du Valais entre en matière

Solliciter Exit ou une autre organisation d'aide au suicide sera désormais possible à l'Hôpital du Valais. Les soignants ne participeront pas directement au geste.

storybild

L'Hôpital du Valais, à Sion. (Photo: Keystone/ARCHIVES)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Hôpital du Valais autorisera l'aide au suicide dans ses murs lors de situations exceptionnelles. Les soignants ne participeront pas directement au geste. Un conseil d'éthique clinique a été mis sur pied.

Solliciter Exit ou une autre organisation d'aide au suicide sera désormais possible à l'Hôpital du Valais. Mais seulement lorsqu'il n'existe pas d'autre alternative pour respecter l'autonomie du patient et que ce dernier n'est plus en état de décéder ailleurs qu'à l'hôpital.

«Un Conseil d'éthique clinique a été créé début 2016», précise Eric Bonvin, directeur général de l'Hôpital du Valais. Il étudiera systématiquement toutes ces situations exceptionnelles, conseillera et soutiendra les soignants dans leur décision.

Directive pour les soignants

Les soignants disposent également d'une directive. Elle leur permet d'apporter «une réponse appropriée au patient sur cette question délicate» et leur donne une synthèse du cadre juridique et éthique dans ce domaine.

«Le cas échéant et quoi qu'il en soit, les soignants de l'Hôpital du Valais ne participeront pas directement à l'aide au suicide. La mission principale de l'hôpital reste de soigner et l'assistance au suicide n'est pas considérée comme un acte de soin et n'est pas reconnue comme une mission de l'hôpital public», rappelle l'Hôpital du Valais.

Un ou deux cas par année

«Nous ne disposons pas de chiffres précis, mais les demandes d'aide au suicide sont peu nombreuses à l'Hôpital du Valais. Soit une ou deux par année», indique Eric Bonvin.

Sur le plan suisse en 2015, le nombre de décès assistés a explosé. En Suisse alémanique, Exit a accompagné 782 personnes vers la mort, soit 30% de plus qu'en 2014. Pour la Suisse romande, l'organisation n'a pas encore publié ses chiffres, mais la tendance est identique.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alan le 03.03.2016 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo

    Bravo ! Dans des cas particulièrement grave je trouve que tout être humain a le droit de s'en aller dignement.

  • Lilly le 03.03.2016 12:45 Report dénoncer ce commentaire

    A chacun son choix...

    Chacun de nous devrait avoir le choix de sa vie surtout quand une maladie incurable nous tombe dessus... Mais pour l'état personne ne devrait choisir et chacun devrait être branché sur un lit d'hôpital le plus longtemps possible car une personne qui décide mourir ne payera plus d'impôts et s'est un contribuable en moins. Aidons ceux qui ont choisit d'avoir une fin de vie digne... Merci à tous ceux qui accompagnent les personnes jusqu'au bout.

  • Philippe deF le 03.03.2016 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exit avec dignité

    Merci aux politiciens qui ont autorisés l'exercice de cette aide. Chaque personne est libre de décider de poursuivre exit avec sa vie ou pas! Cette aide est bien entendu UNIQUEMENT pour les phases terminales de maladies incurables et avec l'accord de personnes de la famille

Les derniers commentaires

  • G. Fournier le 04.03.2016 20:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus

    Enfin le Valais rime avec progrès ! Bonne décision.

  • Julien le 04.03.2016 12:24 Report dénoncer ce commentaire

    Ce monde est fou

    Voilà la solution pour diminuer les coûts de l avs. Nous n aurons bientôt plus besoin d mes. Par contre exit s en mettra plein les poches. Sans parler du message que l on adresse aux plus faibles.

  • Nini1 le 04.03.2016 06:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien!

    C'est très bien! Lorsqu'on a une maladie incurable et arrive pas à la soigner!

  • Philippe deF le 03.03.2016 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exit avec dignité

    Merci aux politiciens qui ont autorisés l'exercice de cette aide. Chaque personne est libre de décider de poursuivre exit avec sa vie ou pas! Cette aide est bien entendu UNIQUEMENT pour les phases terminales de maladies incurables et avec l'accord de personnes de la famille

  • Alan le 03.03.2016 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo

    Bravo ! Dans des cas particulièrement grave je trouve que tout être humain a le droit de s'en aller dignement.