Suisse romande

24 février 2020 12:59; Act: 24.02.2020 13:02 Print

Augmentation des cas graves d'antisémitisme

La CICAD fait part de 114 actes antisémites en Suisse romande en 2019. C'est moins qu'en 2018, mais les cas sont plus sérieux.

storybild

La CICAD veut faire reculer l'antisémitisme «en adoptant une démarche proactive de sensibilisation, d'éducation». (Photo: Keystone)

Une faute?

Le rapport annuel de la CICAD (Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation), publié lundi, a enregistré 114 actes antisémites en Suisse romande l'an dernier. Par rapport à 2018, il y a une augmentation «des cas graves et sérieux».

En 2018, la CICAD avait enregistré 174 actes antisémites. Cette baisse importante s'explique par un recul de l'antisémitisme en ligne, notamment sur les plateformes de commentaires des médias romands, explique la coordination. En revanche, le nombre d'actes sérieux contre des personnes et des biens a progressé.

Ces cas sont passés de 6 en 2018 à 14 l'année dernière. La CICAD a notamment eu connaissance de menaces à l'encontre d'enfants juifs qui se rendaient à l'école. Elle relève encore la profanation de la stèle en mémoire des victimes de la Shoah ou des propos discriminatoires lors d'un entretien d'embauche.

La CICAD veut faire reculer l'antisémitisme «en adoptant une démarche proactive de sensibilisation, d'éducation». Elle demande aussi aux autorités de prendre «les mesures qui s'imposent et soutenir des programmes dans les domaines de l'éducation, de la formation et de la protection juridique».

(nxp/ats)