Jura

10 avril 2018 11:50; Act: 10.04.2018 11:54 Print

Brûlé vif dans son auto: la piste de l'accident écartée

Un homme avait été retrouvé mort dans sa voiture en feu en décembre dernier aux Breuleux (JU). Il se serait suicidé selon le Ministère public.

storybild

L'enquête a écarté l'intervention d'un tiers. (Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Ministère public jurassien a livré mardi les résultats de l'enquête sur l'explosion et l'incendie d'un véhicule le 31 décembre aux Breuleux (JU) devant une colonne d'essence. Le conducteur retrouvé mort dans l'habitacle se serait suicidé. Le véhicule n'est pas en cause.

Les examens réalisés sur le véhicule de type Toyota Prius Hybride et sur un véhicule semblable ont permis d'exclure l'hypothèse d'un problème technique. Toutes les procédures de rappels ont été respectées et correctement exécutées, selon la justice. Aucune anomalie n'a non plus été constatée dans le fonctionnement de la colonne à essence. L'explosion puis l'incendie de la voiture sont dus à l'inflammation rapide d'un mélange gazeux de combustible et d'air qui s'était établi à l'intérieur du véhicule.

Des recherches sur internet

Les analyses de prélèvements effectués à l'intérieur de l'habitacle, sur le corps et des tissus calcinés de la victime ont démontré la présence d'un produit inflammable de type «essence». L'enquête a écarté l'intervention d'un tiers.

Pour le Ministère public, «il s'agit très vraisemblablement d'un acte volontaire et désespéré de la victime». Cet homme avait réalisé sur son ordinateur des recherches sur les moyens de suicide, a ajouté le procureur dans son communiqué.

(nxp/ats)