Sécurité civile et militaire

30 mars 2011 12:32; Act: 30.03.2011 12:51 Print

Chef de service suspendu à Neuchâtel

Le chef du Service de la sécurité civile et militaire (SSCM) du canton de Neuchâtel a été suspendu de ses fonctions.

Sur ce sujet
Une faute?

Le chef de service «n'avait pas toutes les qualités requises» pour son poste et entretenait des relations «difficiles ou inadéquates» avec ses collaborateurs.

Depuis lundi, un intérim est assuré à la tête du SSCM, suite à une décision prise le 23 mars par le Conseil d'Etat. En outre, l'ouverture d'une procédure de renvoi est en cours d'examen, a indiqué mercredi la Chancellerie d'Etat. Le chef de service était en poste depuis septembre 2009.

Des problèmes internes au SSCM avaient été rapportés «à plusieurs reprises» l'année dernière au conseiller d'Etat Jean Studer, en charge du Département de la justice, de la sécurité et des finances (DJSF). Celui-ci a par conséquent lancé une enquête administrative en janvier dernier.

Les résultats de l'enquête, tombés le 18 mars, révèlent que l'intéressé «n'avait pas toutes les qualités requises pour diriger une unité avec les contraintes propres à une administration publique». De plus, «il entretenait des relations parfois difficiles ou inadéquates avec les collaborateurs et collaboratrices et les partenaires de son service».

(ats)