Objets trouvés

11 juillet 2018 07:12; Act: 11.07.2018 11:40 Print

De bonnes âmes défient la bureaucratie des CFF

par Pauline Rumpf - Alors qu'un voyageur étranger peinait à récupérer son sac oublié dans un train, un seul coup de fil et de la bonne volonté ont été plus efficaces que la recherche rapide payante des CFF.

storybild

En gare de Vevey, le sac d'un voyageur a pu être retrouvé pour lui permettre in extremis de prendre son avion le lendemain. (Photo: DR)

Une faute?

En visite en Suisse, Alan et sa famille, d'origine britannique mais vivant au Qatar, ont pu goûter cet été aux limites de la fameuse bureaucratie helvétique.

«Mais Monsieur, il n'y a pas de code postal au Qatar...»

Lors d'un moment de stress, le petit groupe a oublié un sac dans le train en sortant à Genève. La loi de Murphy a voulu qu'il contienne le passeport d'Alan, qui prenait l'avion le lendemain pour rentrer chez lui. Logiquement, il s'est donc précipité au guichet pour qu'on le lui mette de côté, prêt à traverser la Suisse romande pour aller le récupérer au plus vite.

Seul souci: lors d'une scène digne d'un roman de Kafka, le touriste s'est retrouvé face à un employé des CFF ne parlant pas un mot d'anglais, peinant à remplir le formulaire de recherche rapide (lire encadré) vu l'incompatibilité des standards internationaux. «Il n'y a pas de code postal au Qatar», a vainement tenté d'expliquer Alan. Pendant ce temps, le train emportait le sac de plus en plus loin sans qu'aucune notification n'ait encore été lancée.

Un téléphone et de la bonne volonté

Entendant par hasard cette ardue conversation, une jeune femme s'est arrêtée pour prêter main-forte à l'Anglais désemparé. Barbara a donc dû lui expliquer qu'il ne pourrait récupérer son sac, et donc son passeport, que quatre jours plus tard, ou que les CFF se proposaient de le lui envoyer chez lui au Qatar. En sachant qu'il prenait l'avion le lundi, et qu'on était dimanche.

Exaspérée, voyant qu'une solution rapide devenait impossible, la jeune femme a alors décidé de contourner le système. Barbara a sorti son téléphone pour appeler une amie habitant sur le trajet du train. Pour Alan, les chances d'attraper son avion semblaient de plus en plus minces.

«Mission accomplie, un tellement bon feeling!»

«Je suis montée à Vevey, dans le wagon indiqué par Alan, raconte Tamara, complice de Barbara. J'ai trouvé ce sac noir, j'ai demandé si c'était à quelqu'un, mais personne n'a répondu, donc je l'ai récupéré. Par chance un contrôleur avait accepté d'attendre que je ressorte avant de faire repartir le train.» Encore un petit coup de fil, et Alan et sa famille sont arrivés par le train suivant pour venir chercher le précieux objet.

«Mission accomplie, avec de l'adrénaline, mais surtout un tellement bon feeling! résume Tamara après cet épilogue inespéré. Alan et sa famille étaient hypercontents et très reconnaissants, et m'ont offert du vin.»

Parfois, la chance sourit aux voyageurs spéciaux

Outre leur réponse (lire encadré), les CFF rappellent que la chance sourit parfois aux voyageurs, par exemple au président de l'EPFL Martin Vetterli, qui s'est réjoui sur Twitter.



L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • FanDu46 le 11.07.2018 07:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Volonté, simplicité, rapidité, c'est ça aider !

    Il serait facile de faire des critiques et des critiques contre les CFF, mais je crois qu'il s'agit surtout, ici, de volonté humaine... l'histoire est sympa et cela fait plaisir de voir des gens se mobiliser aussi simplement et rapidement pour AIDER une personne sans qu'il y ait une relation particulière entre eux ! Bravo à ces deux femmes !

  • curieux le 11.07.2018 07:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas tous égaux

    Les CFF font payer pour récupérer un objet perdu/oublié qu'ils trouvent... lorsque quelqu'un trouve un objet dans la rue n'est il pas censé l'amener au poste de police le plus proche sans demander de "rançon" à la personne qui se manifeste pour le récupérer ?!

  • Vivi Debienne le 11.07.2018 07:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive la bureaucratie !

    Bravo à ces jeunes femmes qui ont le sens de la débrouillardise. Je suggère de remplacer tous nos chers fonctionnaires, y compris nos élus, par des personnes de cette trempe !

Les derniers commentaires

  • Norbert Boisvert le 11.07.2018 16:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Étrange non

    C'est marrant, le personnel des CFF, de la poste, de la police, de Swiss, de la douane, des assurances, des centres commerciaux, des hôpitaux, des travaux publics, des hôtels, des bistrots etc etc sont c... Sauf ceux qui écrivent ici les commentaires.

  • Serpico le 11.07.2018 16:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut pas rêver !

    Faut pas demander aux CFF de réfléchir car les prix des billets augmenteraient de 100%. Les usagers ne sont bons qu'à payer et fermer leurs...bouches.

  • Laliene le 11.07.2018 16:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas si mal les services des CFF

    Il est désolant de voir à quel point le 20 min prend plaisir à dénigrer les CFF pour un oui et un non. Voyageant régulièrement partout dans le monde, je peux dire quen Suisse les trains et les agents sont performants quoique vous puissiez dire! Même sils ne parlent pas langlais!

  • Toujour Rhetarre le 11.07.2018 15:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Train en retard a Montreux

    Et la chance aussi , l'objet aurait pu être descendu a Lausanne ou Morges donc plus d'article de bravoure , merci au contrôleur de prendre du retard a Vevey.

  • Père Clément le 11.07.2018 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    La Poste ne fait pas mieux

    Certains codes postaux divisés en deux, comme 1000 Lausanne 27, ne sont pas compatibles avec les formulaires de commande sur le Web, parce que la cellule "Ville" refuse le 27, et celle du code postal 1000/27... La seule solution est donc de saisir 1000, puis Lausanne-Montblesson. Et là que se passe-t-il ? Le colis arrive en retard, le facteur biffe Montblesson et rajoute 27 à chaque fois... Et la réponse de la Poste de Vers-chez-les-Blancs ? "Soyez content qu'il y ait encore des bureaux de Poste, vous pourrez allez chercher vos lettres vous-même !" Mais non Madame, il y a E-Post Scanning...