Suisse romande

24 juillet 2018 10:27; Act: 24.07.2018 10:37 Print

Des mesures prises pour l'emploi des plus de 50 ans

Divers projets sont mis en place par les cantons romands pour favoriser l'embauche des quinquagénaires. Tour d'horizon.

storybild

Les plus de 50 ans sont difficiles à placer sur le marché du travail. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le nombre de travailleurs de plus de 50 ans qui sont au chômage a régulièrement augmenté en Suisse depuis une dizaine d'années. Plusieurs cantons romands ont introduit des mesures pour lutter contre le sous-emploi, qui s'ajoutent à celles prévues par la loi sur l'assurance chômage révisée en 2011.

Dans le canton de Vaud, deux projets-pilote pour lutter contre le sous-emploi chez les quinquagénaires et plus sont en cours. Avec Pro interim, ces personnes peuvent trouver un emploi temporaire dans des entreprises pour remplacer des employés en maladie longue durée, en congé maternité ou au service militaire. Le canton peut alors payer les cotisations sociales.

Age#50 est un programme intensif de trois mois pour retrouver un emploi avec bilan et coaching. Il est encore trop tôt pour évaluer les résultats, précise le canton dans sa réponse à l'agence de presse Keystone-ATS. Par ailleurs, une rente-pont existe depuis octobre 2011. Entre 900 et 1000 de ces rentes sont actuellement octroyées chaque année.

Des mesures à Genève

A Genève, en plus des mesures déjà existantes, deux projets de loi ont été déposés en janvier pour les chômeurs et les bénéficiaires de l'aide sociale. L'allocation-pont et l'allocation complémentaire cantonale (A50 ) sont actuellement examinées par la commission du Grand conseil, indique à Keystone-ATS Mauro Poggia, conseiller d'Etat en charge du Département de l'emploi et de la santé.

«Ces deux mesures visent à permettre aux personnes proches de l'âge de la retraite d'éviter de devoir recourir à l'aide sociale alors que le marché du travail leur est peu ouvert, respectivement à favoriser leur retour en emploi en incitant davantage les employeurs sur le plan financier», précise M. Poggia.

Subside à l'employeur

Le Valais propose aussi une sorte d'incitation financière à l'embauche. Le canton prend en charge le financement de la part patronale des charges salariales pendant une période de 2 ans pour les personnes à l'aide sociale qui ont trouvé un emploi.

Le Tessin y participe à hauteur de 500 francs maximum et pour une durée maximale de 48 mois.

Pour les demandeurs d'emploi de 50 ans et plus, le canton de Neuchâtel aussi participe à la part patronale des charges sociales en matière de prévoyance professionnelle. Le Conseil d'Etat a lancé en 2015 une refonte de la stratégie d?intégration et de réinsertion professionnelle. Une attention particulière est accordée à la catégorie 55 ans et plus. Il est également possible pour les personnes de 55 ans et plus de participer à un cours qui vise à clarifier les possibilités d'assurer sa survie financière et son équilibre personnel en cas d'impossibilité de retour sur le marché du travail. Cette formation permet de se donner les moyens de gérer de manière constructive la période en question, et ce jusqu'à l'âge de l'AVS.

En tandem

Dans le canton de Fribourg, le Service public de l'emploi (SPE), en collaboration avec Pro Senectute Fribourg, a mis sur pied en 2016 la mesure Pro 50 . Sous forme de tandem, un retraité joue le rôle de mentor et soutient le senior dans ses recherches d'emploi.

En 2016 et 2017, 78 personnes ont bénéficié de la mesure. Fin 2017, 26 d'entre elles étaient toujours ou à nouveau inscrites au chômage. Et 17 avaient retrouvé un emploi. Le canton ne dispose pas d'autres mesures spécifiques. Sa politique vise à ne pas faire de stigmatisation en fonction de l'âge.

Ateliers

Canton industriel, le Jura met à disposition des formations pratiques en atelier pour permettre aux employés de plus de 50 ans de rester actifs. Il mise sur des prestations individualisées pour éviter le recours à l'aide sociale. Il s'est doté de la loi sur les mesures cantonales en faveur des demandeurs d'emploi. Cette aide, qui ne s'adresse pas spécifiquement aux seniors, intervient sous forme de programmes d'occupation et d'allocations cantonales d'initiation au travail. Elle est versée aux personnes dont le placement est difficile et qui touchent un salaire réduit durant leur période d'initiation en entreprise.

En Suisse alémanique, plusieurs cantons ont pris des mesures pour réintégrer les plus de 50 ans dans le marché du travail, notamment en sensibilisant les employeurs ou par le programme de mentorat «Tandem 50 plus». Le canton d'Aarau mène également depuis 2013 une campagne pour mettre en avant le fort potentiel des plus de 50 ans. Des initiatives similaires existent à Bâle-Campagne et à Zurich.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sara Misaemge le 24.07.2018 12:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    LPP

    La seule réelle mesure serait de supprimer la discrimination des plus de 50 ans pour la LPP et la repenser complètement . Une personne de plus de 50 ans coûte trop cher à son employeur, et tant que les barèmes nauront pas été repensés, toutes ces mesures naïves et coûteuses ne donneront rien!

  • Papy bosseur le 24.07.2018 12:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Solution facile

    Mettre les charges sociales au même niveau pour tout le monde et le problème sera résolu.

  • chômeur le 24.07.2018 12:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle est bien bonne !

    Et pourquoi mon conseiller ORP ne m'en parle pas ?

Les derniers commentaires

  • Michel le 28.07.2018 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ah bon !?

    quelle mesures ? c'est une farce cet article... rien dans les ORP du jura bernois en tout cas !

  • toyet le 26.07.2018 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    Encore un bon Business

    Je ne peux que vous encourager à vous lancer dans dans ce business totalement inutile mais fort lucratif et en plus avec l'argent des cotisants qui eux travaillent. A quand la mise à mort du capital socialisme? aux armes citoyen.

  • Steve le 25.07.2018 00:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rôle de la confédération

    Des emplâtres sur une jambe de bois. C'est à Berne de prendre de vraies mesures. Mais un conseiller fédéral de l'économie aussi peu sensible à cette situation, pas de chance.

  • Jobispo le 24.07.2018 20:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Va voir ailleurs...

    Dans l'entreprise où je travaille, on nous propose un coaching dès 45 ans pour voir comment on pourrait se rendre utile ailleurs ou faire une formation...ça sent pas la porte de sortie ça?

  • Vietout le 24.07.2018 20:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fausses promesses

    Qui se paie la tête de qui, encore du blabla! Quand on vout qua lORP ils en ont rien a faire. Ayant travaiilé toute une vie dans le même métier, 58 ans, demandent juste une formation pour réincertion dans un autre métier, cest NIET. Vous voulez faire croire à qui que ça va bouger. Joublie mais oui jour que vous même serez mis a la porte parce que vous êtes trop vieux, la ça bougera peut être