28 septembre 2007 16:56; Act: 28.09.2007 17:59 Print

Des non-voyants éjectés des montagnes russes

Romandie - Le week-end à Europa Park a tourné court pour une trentaine d’handicapés de la vue. Plusieurs se sont vus refuser l’accès d’attractions.

Une faute?

«Nous nous sommes fait systématiquement refouler des attractions intéressantes pour des adultes», raconte Alain Barillier, non-voyants genevois. Il participait, le week-end passé, avec une trentaine d’handicapés de la vue à une sortie à Europa Park en Allemagne. «L’interdiction ne frappait que les aveugles et non les malvoyants.» La Lausannoise Coralie Imobersteg a reçu une liste des restrictions: «Les seules attractions qui nous étaient ouvertes, étaient à caractère visuel.» En contrepartie, les aveugles accèdent gratuitement au parc. «Ils nous ont dit que nous devions pouvoir évacuer l’installation de façon autonome. Mais un mal voyant avec de sérieuses difficultés de mobilité a pu accéder aux manèges», dénonce Alain Bariller.
Philippe Spahn, d’Europa Park, dit appliquer une décision de la TÜV, l’entreprise chargée d’homologuer les véhicules en Allemagne. «Cette restriction fait partie de notre autorisation d’exploitation. L’Allemagne est probablement la plus sévère au monde en la matière.» Non soumis à cette autorité, les parcs français sont plus accueillants avec les aveugles. Eurodisney se targue du label «tourisme et handicap» et Walibi accepte les chiens guides. «Une chose est sûre, conclut Coralie Imobersteg, ceux qui ont édicté cette règle sous-estiment ce que nous pouvons faire avec un guide.»

Joël Burri