Sion

02 décembre 2008 22:45; Act: 02.12.2008 21:54 Print

Des sondages pour trouver de l’uranium en Valais

AuroValis, une société basée à Nendaz, va sonder le Valais pour y trouver de l’uranium et des métaux précieux.

Une faute?

Le Canton du Valais a autorisé des sondages dans la région de Martigny et de Salvan, dans le Bas-Valais, a indiqué le chef du Département valaisan de l’environnement, Jean-Jacques Rey-Bellet. Pour l’heure il ne s’agit que de recherches, il n’est pas question d’exploitation. Les autorisations sont valables une année. Elles peuvent être prolongées durant quatre ans.

Les spécialistes d’AuroVallis veulent déterminer si l’exploitation d’uranium et des métaux précieux comme le tungstène, le bismuth, l’or ou l’argent est possible en Valais, a indiqué Max Rudolph, porte-parole du Forum nucléaire suisse. L’entreprise AuroVallis et son représentant, Keith Michael Barron, n’ont pu être joints pour détailler leur démarche.

Des études sur la présence d’uranium ont déjà été menées en Valais dans les années 1960 à 1980. La Confédération a participé à leur financement, a précisé Marianne Zünd, porte-parole de l’Office fédéral de l’énergie.

La plus forte concentration d’uranium a été détectée dans le Bas-Valais. Les études menées dans le cadre des débuts de l’énergie nucléaire en Suisse n’ont pas débouché sur une exploitation du sous-sol.

Une autre demande pour des sondages dans la région de Nendaz, dans le Valais central, est actuellement contestée.

(jbm/ats)