Valais

05 mars 2019 17:08; Act: 05.03.2019 19:40 Print

Deux jours pour recouvrir de neige toutes les pistes

Le domaine des Portes du Soleil inaugure un complexe d'enneigement artificiel dernier cri à Champéry (VS).

Grâce notamment à ce lac de rétention, le domaine des Portes du Soleil ne manquera pas de neige la saison prochaine.
Sur ce sujet
Une faute?

Le projet a été lancé au début 2017. Il sera opérationnel dès la prochaine saison d'hiver. L'ensemble se compose d'un bassin de rétention d'eau en altitude, d'un réseau de canalisations et d'une centaine de canons à neige. Le secret réside dans la simultanéité du fonctionnement, annonce mardi Portes du Soleil Suisse SA (PDS-CH).

Pour autant, l'ensemble de l'installation se veut le plus écologique possible. «Nous ne produirons pas plus de neige qu'avant et nous utiliserons la même quantité d'eau», précise Enrique Caballero, vice-président de PDS-CH.

Pistes prêtes en deux jours

S'il faut actuellement un mois pour enneiger l'ensemble du domaine, deux jours suffiront dès l'hiver prochain. Actuellement, seuls huit de la vingtaine de canons à neige peuvent être en activité simultanément. La nouvelle usine à neige permettra d'en actionner une centaine en même temps.

Un autre atout écologique est à rechercher dans l'usage de l'eau. Le bassin d'accumulation, d'un peu moins de 100'000 mètres cubes, est alimenté par la fonte des neiges. «En fait, nous réutilisons ce que nous enneigeons», précise M. Caballero.

L'entreprise a investi 11,5 millions de francs pour ce complexe d'enneigement. La construction du bassin de rétention et du biotope adjacent au titre de compensation écologique a coûté 5,3 millions. La facture se monte à 4,4 millions pour le réseau d'enneigement, canons compris et l'usine a coûté 1,8 million.

Neige automatique

La gestion de l'ensemble est entièrement automatisée. Lorsque la température et l'humidité sont adéquates, le complexe se met en route. Selon M. Caballero, il y a chaque année au moins 48 heures de bonnes conditions entre novembre et décembre pour enneiger le domaine.

L'avantage du domaine est d'être situé essentiellement sur des pâturages. La couche de neige nécessaire est moins importante, une trentaine de centimètres suffit. Et la neige artificielle résiste mieux à la chaleur ou à la pluie que la neige naturelle.

«Cette usine à neige est pour nous une véritable garantie d'enneigement», selon M. Caballero. C'est d'autant plus encourageant que l'exercice en cours est pour l'heure meilleur que le précédent. Le chiffre d'affaires est en progression de 6,1%, la fréquentation de 15,2%.

Une seule société

L'avenir aussi par un rapprochement des sociétés de remontées mécaniques des cinq stations du versant suisse des Portes du Soleil. L'objectif est d'avoir une seule société propriétaire de toutes les remontées mécaniques du côté helvétique d'ici fin 2020.

Le nombre d'installations est aussi envisagé à la baisse, mais pas le kilométrage de pistes. Un investissement de 150 millions de francs est prévu au cours de 15 prochaines années pour moderniser l'ensemble du domaine avec un modèle de financement public-privé pour réunir les fonds propres nécessaires à l'obtention de crédits bancaires.

(nxp/ats)