Fribourg

30 décembre 2011 06:00; Act: 30.12.2011 14:35 Print

Drame de Bulle: tout un quartier est secoué

par Francesco Brienza/joe/mac - Un père a ouvert le feu sur ses deux filles hier, tuant la cadette âgée d’à peine 2 mois. Il a ensuite mis fin à ses jours. Récit d’un drame.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Je suis sous le choc!» Lucinda, tenancière d’un bar-épicerie africain à Bulle, est stupéfaite par le drame qui a secoué le quartier mercredi après-midi. P. F., un père portugais de 34 ans d’origine capverdienne, a tué par balle son bébé de 2 mois et blessé son autre fille de 6 ans. Le tout sous les yeux de leur mère, une Suissesse de 23 ans. Il s’est ensuite donné la mort dans une forêt voisine. Pour les Capverdiens rencontrés hier à l’épicerie, P. F. était un bon père. «Il aimait ses enfants, il nous montrait ses photos de vacances, où tous semblaient si heureux...» Lucinda renchérit: «Le couple semblait très amoureux.»

Une plainte avait été déposée

L’incompréhension régnait donc, à l’heure où un important dispositif de police passait au crible le quartier. «Et ce n’est rien comparé à mercredi soir!» lâche une passante, au sujet des va-et-vient à la rue Auguste-Majeux. Les circonstances du drame restaient peu claires hier, le mutisme de la police fribourgeoise n’arrangeant rien. Selon un voisin, à la veille du meurtre, le couple «s’était déjà bagarré», au point de déplacer une patrouille et qu’une plainte soit déposée. Déjà connu de la police, P. F. est pourtant décrit comme un homme «calme et discret» par ses connaissances. Son employeur, entrepreneur dans la construction, à qui nous avons appris la nouvelle hier soir, était abasourdi.

La fillette qui a survécu est «dans un état critique» au CHUV, à Lausanne. Son grand-père, lui, dit devoir s’accrocher: «J’ai moi-même annoncé le drame à mes autres enfants...»