Cambriolages

30 octobre 2018 08:01; Act: 30.10.2018 08:01 Print

Faire venir la police avant, c’est mieux qu’après

par Jacqueline Favez - Les polices romandes ont mené lundi des actions de prévention contre les cambriolages. Mais on peut aussi bénéficier d’un diagnostic personnalisé à domicile.

storybild

Est-il facile d'entrer chez vous? Des agents peuvent vous le dire. (Photo: iStock)

Une faute?

«Devant la porte donnant sur le jardin, cela devient carrément embarrassant pour moi... Si un cambrioleur n’a pas le bon outil, il peut utiliser ma bêche, laissée dehors.» Une collaboratrice de la police bernoise a testé les conseils de sécurité à domicile prodigués par ses collègues de la brigade prévention et a raconté cette visite sur le blog de la police cantonale bernoise.

Chaque année, près de 500 particuliers et entreprises du canton demandent ce diagnostic gratuit, qui permet de déterminer les points faibles d’un bâtiment et les moyens de les éliminer.

De 20 à 250 visites par an

Toutes les polices cantonales romandes proposent ces visites sécuritaires gratuites, sauf Neuchâtel qui préfère toucher plus de monde, par exemple lors de salons immobiliers. Selon les cantons, elles effectuent entre 20 et 250 diagnostics par an. En Valais, ce service est proposé à toutes les victimes de cambriolage, recontactées après les faits. «Le taux de réponses positives atteint presque 100%, note Stève Léger, porte-parole. Outre les conseils de prévention, ces visites apportent souvent un soulagement aux lésés.»

Mais, qu’on équipe ou non son domicile contre les vols, rien ne remplace la vigilance (lire encadré). A commencer par noter que ces diagnostics se font sur rendez-vous et qu’il faut faire preuve de prudence lors de toute visite de police non sollicitée.

Une brochure à consulter

Le site de la Prévention suisse de la criminalité offre de nombreuses informations précieuses lorsqu'on veut se prémunir contre les cambriolages.

Une brochure explicative est également à disposition, en cliquant sur ce lien.