Vaud

14 juillet 2014 10:13; Act: 14.07.2014 11:17 Print

Flics français formés pour mater les tueurs fous

L'académie de police de Savatan a mis en place un dispositif pour neutraliser les tueurs hyperactifs. La gendarmerie française s'en inspire, selon «Le Temps».

storybild

Seize gendarmes français viennent de passer une semaine de stage à l'académie de police de Savatan.

Une faute?

Phénomène des sociétés modernes, les massacres de masse ne sont plus l'apanage des Etats-Unis. La Norvège l'a appris à ses dépens avec le tueur fou Anders Breivik. La Suisse aussi avec la tuerie au Grand Conseil de Zoug, en 2001. En jargon policier, cela s'appelle Amok, terme malais signifiant un accès de folie qui finit en massacre.

Comme la plupart des écoles de police en Suisse, l'académie de Savatan forme les forces de l'ordre à neutraliser les tueurs hyperactifs. La Gendarmerie française de Rhône-Alpes vient de s'inspirer de cette technique d'intervention, selon «Le Temps». Seize éléments français ont participé à des exercices conjoints du 30 juin au 5 juillet.

L'école de Savatan a pour mission de former les aspirants provenant des polices cantonales et municipales valaisannes et vaudoises.

(apn)