Valais

08 avril 2019 17:23; Act: 08.04.2019 19:13 Print

Foire au lard: les amis des animaux auront leur stand

L'association Pour l'égalité animale (PEA) pourra bien tenir un stand lors de la Foire au lard de Martigny, du 1er au 2 décembre 2019. Ainsi en a décidé le Tribunal cantonal du Valais.

storybild

La Foire au lard 2019 de Martigny abritera des stands dévolus à viande d'élevage et un stand d'information de l'association de défense des animaux, PEA.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Tribunal cantonal n'est pas du même avis que l'Etat et la commune de Martigny (VS) quant à la présence de l'association Pour l'égalité animale (PEA) à la Foire au lard prévue les 1er et 2 décembre prochains. Les juges ont estimé, dans un arrêt rendu le 1er avril, que l'association a bel et bien le droit de disposer d'un stand lors de cette traditionnelle grand-messe dédiée au cochon depuis 1801.

Le litige entre les défenseurs des animaux et les autorités date de 2017. PEA, qui avait émis le souhait de tenir un stand d'information à la Foire au lard, s'était vu refuser le feu vert de la police municipale de Martigny en octobre 2017. Motif? Une manifestation n'est pas autorisée s'il y a déjà un grand événement dans la commune. Le recours administratif introduit par l'association auprès du Conseil d'Etat valaisan n'a pas eu plus de succès: en juin 2018, le Canton a rejeté la demande de PEA.

Refusant d'en démordre, l'association a saisi le Tribunal cantonal. La Cour a notamment rappelé la jurisprudence du Tribunal fédéral, à savoir que les manifestants ont «droit à ce que l'appel au public qu'ils ont prévu soit pris en considération».

La commune accepte le verdict

En définitive, PEA peut bel et bien tenir un stand d'information à l'occasion de la Foire au lard. La commune de Martigny devra supporter les frais judiciaires de PEA, soit 1'650 francs. C'est la fin du bras de fer judiciaire. Puisque dans lenouvelliste.ch, Anne-Laure Couchepin Vouilloz, la présidente de Martigny, dit prendre acte de la décision. «Nous n’allons pas poursuivre la procédure», a-t-elle commenté.

Contactée par «20 minutes», Pia Shazar, porte-parole de PEA, écarte tout esprit de provocation. «Pour nous, c'est important d'être à la Foire au lard et de faire entendre notre voix. Nous y allons pour informer sur les droits des animaux», a-t-elle revendiqué.

(apn)