Valais

12 février 2014 15:48; Act: 12.02.2014 16:02 Print

Freysinger surfe sur son clash avec Yannick Buttet

par Francesco Brienza - «Occupez-vous de vos fesses!» La phrase lancée par le conseiller d'Etat valaisan fait le buzz. Habile, l'élu l'a récupérée lui-même sur Facebook.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le dernier débat en date entre le conseiller d'Etat valaisan Oskar Freysinger et le parlementaire fédéral Yannick Buttet fait parler de lui depuis mardi matin. Sur les ondes de Radio Chablais, l'élu UDC a remis à sa place son contradicteur d'une façon peu commune. Attaqué sur son emploi du temps chargé en raison de ses différents mandats, il a fermement invité le démocrate-chrétien à «s'occuper de ses fesses». Très vite, le clash a été relayé par certains médias, dont «Le Matin» et «Le Nouvelliste».

Mardi soir, Oskar Freysinger en a rajouté une couche sur son compte Facebook officiel. Surfant sur la vague du buzz naissant, il a dédicacé un t-shirt «Occupez-vous de vos fesses» à Yannick Buttet et «aux autres docteurs et donneurs de leçons» (voir photo). Clin d’œil au vêtement confectionné en référence à l'affaire Cleusix. Très vite, les commentaires ont fusé. La plupart hilares. Certains plutôt offusqués. Extraits: «Très très fin et subtil de la part d'un élu... Bravo... Vous êtes la Nabilla du Conseil d’État valaisan.» Mais aussi: «Alors là Oskar, c'est la grande classe!»

Alors? La réaction d'Oskar Freysinger est-elle indigne de la part d'un conseiller d’État ou au contraire géniale? Le professeur de l'Université de Neuchâtel Thierry Herman, spécialiste en communication, la juge tout au moins habile. «Le cas me semble intéressant, explique-t-il. D'habitude, ce sont les médias qui repèrent et mettent en valeur ce genre de petites phrases. Ici, c'est l'élu lui-même qui la monte en épingle.» Pour le chercheur, le but est de reprendre la main sur son intervention pour souligner sa rupture avec la neutralité du discours politique conventionnel. «On est proche du «casse-toi, pauvre con», sans l'insulte ni la vulgarité, reprend-il. Cette récupération montre que le franc-parler de l'homme politique ne s'est pas dissous dans la collégialité gouvernementale.» Sentiment renforcé par le canal choisi, à cheval entre le privé et le public.

Et vous, qu'en pensez-vous?

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Info le 12.02.2014 17:35 Report dénoncer ce commentaire

    levrat démission

    Laissez Freysinger tranquille , et dites plutôt a Levrat de donnée sa démission le pays s'en portera nettement mieux

  • dave le 12.02.2014 16:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le monde rose des gens et de leur supériorité imag

    Il en faut des gens comme ça, pas que des bisounours....

  • Who Cares le 12.02.2014 18:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un Oscar pour Oskar !!

    Il faudrait cloner Oskar Freysinger... Un Oskar Freysinger dans chacun des cantons! Bravo Oskar Freysinger !! Un Oscar pour Oskar !!

Les derniers commentaires

  • pas dupe le 13.02.2014 05:08 Report dénoncer ce commentaire

    Surmoi

    M. Freisinger est un as de la communication, Le petit problème est qu'il passe beaucoup de temps à se mettre en scène et à peaufiner son image médiatique au détriment de sa mission première de serviteur de l'Etat. Narcisse lui aurait mieux convenu en guise de prénom. Mais où il est très fort, c'est qu'il est (doublement) payé par les contribuables pour le faire. De plus, en choisissant J-M Cleusix comme plus proche collaborateur et surtout en le protégeant dans un scandale honteux, il signe son "hold up" largement légitimé par des concitoyens aveugles. Tant que ça marche.....

  • Katya le 12.02.2014 23:02 Report dénoncer ce commentaire

    Vukgaire !!!

    Je trouve que ce n'est pas digne d'un élu parlementaire. De la part d'un ado qui se fait chicaner dans la cour de l'école, oui.

  • Ron Surmolle le 12.02.2014 22:39 Report dénoncer ce commentaire

    Parler vrai (et imagé) est bon !

    Heureusement qu'il reste des hommes comme Oskar pour appeler un chat un chat ! Et mon dieu, qu'ils sont amères ces gauchistes... Leur politiquement correct et leur pseudo moralité mal placée (cause de presque tous nos tracas), ils peuvent se la mettre là ou je pense ! C'est à cause de ça que le pays ne tourne plus rond.

  • Dan le 12.02.2014 22:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On en redemande

    Bien Oskar, enfin un politicien qui a le courage de ses idées!! Enfin un politicien qui n'est ni mômier ni hypocrite!! Une belle claque aux faux culs, aux politiquement corrects mais corrompus et profiteurs. Pour moi, l'honnêteté commence par dire ce que l'on pense et pas ce que l'on fait croire que l'on pense! On en redemande!

  • Stephane le 12.02.2014 21:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien vu

    Je ne suis pas valaisan, je ne fais pas de politique, je ne partage pas toujours ces idées mais là chapeau. Il devrait y avoir plus de politiciens comme lui, tous partis confondus.