Etude PISA 2009

05 décembre 2011 10:40; Act: 05.12.2011 15:34 Print

Fribourg et Valais ont les meilleurs lecteurs

Les élèves romands sont en moyenne légèrement meilleurs en lecture que leurs homologues alémaniques.

Une faute?

Selon les résultats cantonaux de l'étude PISA 2009, les élèves romands sont toutefois moins bons en mathématiques et en sciences. Fribourg et le Valais sont les meilleurs romands.

La Conférence intercantonale de l'instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP) est satisfaite que les résultats demeurent stables dans l'ensemble par rapport à 2000, voire qu'ils progressent dans certains cantons. En lecture, l'écart entre cantons romands s'est resserré: seuls 27 points (46 en 2000) séparent le moins bon (Berne francophone) du meilleur (Valais), a-t-elle précisé lundi.

Ce resserrement se manifeste particulièrement par le fait que Genève et le Jura, qui avaient des moyennes faibles en lecture en 2000, ont progressé de façon significative. La CIIP note toutefois, dans chaque canton, une assez large dispersion des résultats.

Cette progression est «significative» si l'on sait que Genève est caractérisé par une proportion beaucoup plus importante d'élèves qui ne sont pas nés en Suisse (47% d'allochtones) et qui sont non francophones (27% d'allophones) et dont on sait que les performances sont systématiquement moins bonnes, ajoute le département genevois.


Pas au détriment des meilleurs

A Neuchâtel, si une progression a aussi été constatée en lecture, une frange d'élèves accuse toujours un sérieux retard dans ce domaine. C'est le cas aussi dans le canton de Vaud: «Nous devons travailler sur les élèves les plus faibles» pour corriger ces écarts, a affirmé Anne-Catherine Lyon, cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC).

Bonne nouvelle: si le niveau s'élève en lecture, cela ne s'est pas fait au détriment des élèves les plus performants car leur nombre s'est aussi amélioré depuis 2000, passant de 5,5% à 7,1% en moyenne romande, note la CIIP.

En lecture, les cantons de Fribourg (partie francophone), de Schaffhouse et du Valais (partie francophone) obtiennent des résultats significativement supérieurs à la moyenne suisse. C'est également dans ces trois cantons que le taux d'élèves faibles en lecture est le plus bas (7% à Fribourg).


Genève et Vaud à la traîne en maths

En mathématiques, si la Suisse se situe dans l'élite internationale, Fribourg, le Valais et le Jura cartonnent en Suisse romande et obtiennent des résultats supérieurs à la moyenne suisse. A contrario, Genève et Vaud obtiennent les résultats romands les plus bas, Genève étant même le pire canton suisse. En Suisse alémanique, Appenzell Rhodes-Extérieures, St-Gall et Schaffhouse récoltent les meilleures notes.

En sciences naturelles, les cantons romands ne se distinguent pas. Aucun d'entre eux n'obtient des résultats significativement supérieurs à la moyenne suisse alors que c'est le cas pour Schaffhouse, Argovie et Appenzell Rhodes-Extérieures.

Les meilleurs élèves romands en sciences naturelles sont les Valaisans, les Fribourgeois et les Jurassiens. Les Vaudois et les Genevois sont même les pires du pays. Ce mauvais score provoque «la perplexité dans le canton de Vaud puisqu'il n'y a pas eu de changements dans les programmes», observe Anne-Catherine Lyon.

«Il faut renforcer les apprentissages en mathématiques et en sciences», a ajouté Charles Beer, conseiller d'Etat genevois en charge de l'instruction publique. Si l'introduction du mercredi matin au primaire est acceptée en votation populaire en mars, «davantage de temps pourra être alloué à ces branches au cycle d'orientation».

(ats)