Consommation

16 juillet 2009 22:44; Act: 16.07.2009 22:40 Print

Fribourg riposte au fromage sans lait

par Mathieu Signorell - Face au fromage artificiel, le Canton craint pour les emplois de sa propre filière du lait et du fromage.

Une faute?

C’est presque une hérésie dans la patrie du gruyère! Pourtant, le fromage artificiel, sans lait et à base de graisses végétales, est tout à fait légal en Suisse. Il vient principalement d’Allemagne et on le retrouve dans des aliments tout prêts, comme sur certains sandwiches ou autres pizzas. Mais le Conseil d’Etat fribourgeois ne voit pas du tout cette marchandise d’un bon oeil, surtout pour son industrie du lait et du fromage.

«Le risque est évident, avec 6000 emplois dans cette filière», note Pascal Corminboeuf, conseiller d’Etat en charge de l’Agriculture. «Avec 3% de la population du pays, nous produisons 10% du lait suisse!»
De plus, le gouvernement cantonal craint pour la santé de ses administrés. «Comme pour les OGM, nous n’avons pas le recul nécessaire», estime Pascal Corminboeuf.

Le Conseil d’Etat souhaite informer et sensibiliser la population sur le sujet. Il l’a indiqué cette semaine dans sa réponse à une question posée par le député socialiste René Fürst. «C’est un vrai problème, note ce dernier. Moi-même, je ne sais pas si j’ai déjà mangé ou non du fromage artificiel.»

Comme ce faux fromage est légal, les inspecteurs du laboratoire cantonal ne peuvent pas l’interdire, mais vont contrôler de manière plus approfondie les étiquettes des produits tout faits et les informations aux clients chez les vendeurs.