Santé

19 août 2019 13:39; Act: 19.08.2019 14:23 Print

Fribourg veut faire revenir le personnel infirmier

La Haute École de santé Fribourg lance une formation destinée aux professionnels sortis du métier et souhaitant y revenir.

storybild

La Suisse fait face depuis des années à une pénurie de personnel infirmier. (Photo: Keystone)

Une faute?

La Haute École de santé de Fribourg lance une formation pour pallier le manque de personnel infirmier. L'initiative, soutenue par ses partenaires des milieux cliniques, s'adresse aux professionnels sortis du métier et souhaitant y revenir.

La formation, à 80%, allie des cours théoriques et des modules pratiques, a indiqué lundi la Haute École de santé Fribourg (HEdS-FR). Axés sur les soins de longue durée, les contenus permettent de réactualiser les connaissances, de gagner en compétences et de comprendre les défis de la profession.

Les cours théoriques abordent et analysent différentes situations professionnelles et contribuent au développement d'une pratique réflexive, d'un jugement clinique et de l'évaluation clinique infirmière dans un contexte interprofessionnel. «Les personnes retrouvent ainsi confiance dans leur pratique», selon le communiqué.

Complétée par un stage en établissement médico-social, en soins à domicile ou en milieu hospitalier, la formation augmente les chances de retour à l'emploi. La HEdS-FR accueillera sa première volée le 28 octobre prochain. Elle devrait recevoir des germanophones à compter de la rentrée 2020.

Pénurie de personnel

La Suisse fait face depuis des années à une pénurie de personnel infirmier, rappelle le communiqué de la Haute École. Selon une étude réalisée par l'Observatoire de la santé, 45,9% des personnels infirmiers quittent le métier. Il s'agit du plus haut taux de sorties d'un métier de Suisse du secteur de la santé.

En outre, un tiers du personnel infirmier de moins de 35 ans n'exerce plus. Les raisons sont diverses, notamment la charge émotionnelle du travail ainsi que les horaires irréguliers. La HEdS-FR est une entité de la Haute École spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO).

(nxp/ats)