Rossens (FR)

23 juillet 2014 10:21; Act: 23.07.2014 16:08 Print

Fribourgeoise en cavale arrêtée au Brésil

Une femme de 27 ans accusée d'avoir tenté d'assassiner son mari en avril a été arrêtée dimanche à Belford Roxo, ville de l'est du pays. La police fribourgeoise est sur les dents.

storybild

Telma* aurait tenté de faire avaler un «cocktail étrange» à son mari, en avril dernier à Rossens (FR). (Photo: Facebook)

Sur ce sujet
Une faute?

La police brésilienne a pu mettre la main sur une Portugaise, domiciliée à Rossens (FR) et traquée par Interpol depuis mai dernier, écrit mercredi «Blick». La jeune femme de 27 ans est accusée d'avoir tenté d'assassiner son mari, un Belge de 43 ans, le 23 avril dernier. Elle était accompagnée d'un complice, son amant. Selon plusieurs indices, le couple se serait ensuite enfui au Brésil. Telma* y avait fait des études de médecine dans le passé.

Telma aurait fait arrêter une voiture de police, dimanche vers 7h30 à Belford Roxo (est du Brésil), affirmant qu'elle avait été battue par son petit ami et qu'elle tentait de le fuir, écrit mercredi «Blick». Les agents ont pu interpeller l'homme à son domicile, écrit le journal local «Odia». Mais ils sont restés bouche bée lorsque Telma leur a avoué qu'elle était recherchée au niveau international pour avoir tenté d'assassiner son mari avec son petit-ami. Elle attend désormais son extradition vers la Suisse.

Contactée, la police cantonale fribourgeoise confirme que des contacts sont en cours avec les autorités brésiliennes. «Mais il est trop tôt pour confirmer que cette femme est bel et bien celle que nous recherchons», indique Isabelle Pauchard, attachée de presse. Cette dernière ajoute que le volet fribourgeois de l'enquête suit son cours, et que la police communiquera dès qu'elle aura du concret.

Après l'agression de Rossens, l'époux de Telma, qui travaille en tant que gynécologue à l'Hôpital cantonal fribourgeois, avait affirmé à la police que sa femme et son petit ami l'avaient séquestré à son domicile et forcé à ingurgiter un «étrange cocktail». Une bagarre générale s'en serait suivie. Son compagnon l'aurait saisi par le cou pendant que son épouse lui infligeait un coup de couteau au poignet. Le blessé était parvenu à s'enfuir pour aller chercher de l'aide.

*Nom connu de la rédaction

(ofu/frb)