Le Locle (NE)

11 avril 2019 11:30; Act: 11.04.2019 11:57 Print

Hôtel de ville encombrant, selon la lex Weber

Le bâtiment communal est considéré par Berne comme une résidence secondaire. Il plombe encore un peu la moyenne déjà très limite de la cité.

storybild

Le bâtiment, conçu par Charles-Alphonse Gunthert, a été achevé en 1918. (Photo: archi-wiki.org)

Sur ce sujet
Une faute?

Insolite: à cause de l'appartement de concierge qu'il contient, l'hôtel de ville du Locle (NE) est assimilé à une résidence secondaire au sens de la lex Weber, rapporte jeudi «Arcinfo». Le bâtiment historique, qui abrite autorités politiques et services communaux, participe donc au fort taux de cette catégorie d'habitations dans la localité (19,5%). La marge de manœuvre pour en construire de nouvelles y est donc très fine depuis 2016, date de l'entrée en vigueur de l'initiative écologiste de feu Franz Weber, qui prévoit un plafond de 20% de résidences secondaires. Si la situation est avant tout tendue dans les Alpes, des communes de l’arc jurassien sont également concernées, mais pour d'autres raisons. «Le taux élevé de résidences secondaires dans des communes rurales est un héritage du passé, explique le conseiller d’État neuchâtelois Laurent Favre. Depuis les années 1950 et l’abandon de la culture ou de l’élevage par endroits, beaucoup de petites exploitations sont devenues des résidences secondaires.»

La commune a annoncé qu'elle allait s'atteler à réactualiser son taux de résidences secondaires, artificiellement haut en raison du nombre élevé de logements «non identifiés», qui sont automatiquement considérés comme des résidences secondaires dans les registres fédéraux.

(frb)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • truc much dans le smog le 11.04.2019 11:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tunel

    avant de demolir un des rares batiment historique et de tres belle architecture.. il ferait mieux de construire une autoroute de contournement rapidement car avec le nombre de voiture en transit chaque jour.. c'est la pollution totale.

  • Fesseur Pro le 11.04.2019 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    Encore un problème qui n'en est pas un

    C'est tellement ridicule qu'un hôtel de ville soit considéré comme une résidence secondaire que la Ville doit trouver le moyen de s'opposer à cette classification visiblement absurde et demander la reconsidération de la décision de classement. Il doit y avoir d'autres exemples de ce genre d'absurdités. Si c'est 100% légal alors c'est à désespérer du droit...

  • Kaya M le 11.04.2019 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    eh bien

    je voudrais bien avoir une comme cela de résidence secondaire, Berne quelle cata.....

Les derniers commentaires

  • anffb le 15.04.2019 15:03 Report dénoncer ce commentaire

    Avant la Lex Weber

    Ce béatement a été construit avant que la Lex Weber soit votée.

  • Corne daurochs le 11.04.2019 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    Encore une

    Comme quoi la lex weber est une c....rie

    • Jean Marc le 15.04.2019 12:33 Report dénoncer ce commentaire

      Fonctionnaires défaillant

      Ou que les fonctionnaires du Locle ne font pas leur travail de classification correcte des logements, je doute que ce logement seul représente le 19,5% des résidences secondaires...remarquez que dans ce patelin, ils réussissent à verser l'aide sociale à un gars qui roule en Ferrari!

  • Un Feuillu le 11.04.2019 13:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bah

    De toute manière personne ne veut d'une résidence secondaire au Locle...

  • Genna N. le 11.04.2019 13:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il y a une solution

    Toute simple... Reloger le concierge dans un autre lieu...

  • PJ le 11.04.2019 12:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais que voilà

    une belle démonstration de la débilité de certaines lois