Vaud/Fribourg

10 septembre 2012 21:44; Act: 11.09.2012 08:12 Print

Ils expédient un ballon à 36 km d'altitude

par Frédéric Nejad - Une caméra a été envoyée à près de 40 km d’altitude par des astronomes romands du dimanche. Leur engin est retombé sur une autoroute.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

«On s’est attelés à ce défi dès mars 2012, après avoir vu une expérience similaire aux Etats-Unis.» Pompier de métier, ­David Cuttelod, de Palézieux, et ses quatre complices vaudois sont passés à l’acte samedi. Une fois réalisée la délicate opération de remplissage du ballon en latex de 2 m de diamètre avec de l’hydrogène, le lâcher a eu lieu à 11 h 15 depuis la commune de Saint-Saphorin, en Lavaux.

Sur la bande d'arrêt d'urgence

L’engin est monté jusqu’à 36'537 mètres d’altitude, où ­régnait une température de -57 degrés Celsius. Enfermés dans une boîte: deux caméras filmant en haute définition, un appareil photo, une sonde de température et deux systèmes de géolocalisation. Puis le ­ballon, qui avait atteint le diamètre de 13 m avec l’altitude, a explosé au-dessus du canton de Fribourg et le caisson est re­tombé sur terre, freiné par un petit parachute. La nacelle s’est posée sur la bande d’arrêt d’urgence de l’A12, évitant de peu une auto, à la hauteur de La Verrerie (FR).

Feu vert des autorités

Coresponsable de ce projet, David Cuttelod a cependant affirmé qu’ils avaient au préa­lable approché les ser­vices communaux, cantonaux et fédéraux, dont l’Office fédéral de l’aviation civile, à ce sujet, et qu’ils avaient reçu le feu vert. «Nous avons mené à bien ce projet pour le fun, afin d’avoir de belles images de la région romande à près de 40'000 mètres d’altitude, rappelle David Cuttelod. Et on rééditera l’expérience au printemps prochain, en corrigeant nos erreurs.»

La progression du ballon en images