Crans-Montana (VS)

04 janvier 2016 18:23; Act: 04.01.2016 22:38 Print

Ils kidnappent une licorne gonflable en pleine nuit

par Caroline Gebhard - Une œuvre de 12 m installée au bord des pistes a disparu dans la nuit de dimanche à lundi. L’artiste dit son étonnement.

storybild

(Photo: DR)

Une faute?

Lionel Reynaud n’en a pas cru ses yeux lundi matin. En arrivant sur les pistes, vers 9 h, le gérant du Relais Chez Erwin a découvert que la licorne gonflable de 12 m qui surplombait son chalet la veille encore avait disparu.

«J’ai d’abord pensé que la pompe était tombée en panne, que la licorne s’était dégonflée et qu’elle avait été recouverte par la neige», raconte-t-il. Or il a bien dû se rendre à l’évidence: «Il n’y avait plus rien, sauf des bouts de corde.»

Impossible de savoir comment cette œuvre signée «Gypsberg & Govguesev», pseudonyme de l’artiste genevois Jo Vargas, a pu se volatiliser. «C’est lourd et pas évident à faire rentrer dans une camionnette en pleine nuit et en pleine montagne», souligne son auteur, qui indique que la structure dégonflée pèse environ 120 kg. Ça a dû être une aventure totale!» Exposé pour la première fois en juin dernier lors de la fête de la musique à Nyon (VD), le cheval à corne baptisé «Niki» avait pris ses quartiers au bord des pistes de Crans-Montana (VS) le 31 décembre.

Selon Jo Vargas, le kidnapping de cette œuvre, estimée à 24'000 francs, a dû être minutieusement préparé: «Il faut au moins cinq personnes solides pour la déplacer. D’habitude, ce sont plutôt les œuvres d’artistes décédés qui sont prisées. Je ne m’attendais pas du tout à ça!»

Informée lundi matin, la police confirme le vol de la licorne. A elle, désormais, de mener l’enquête sur cette étrange disparition. Jo Vargas, lui, a déjà sa petite idée sur l’identité des voleurs: «C’est un commando d’amoureux des licornes!»