Neuchâtel

03 juillet 2018 21:59; Act: 05.07.2018 13:45 Print

Ils travaillent 12 heures aux soins intensifs

En manque de personnel, l'Hôpital neuchâtelois instaure des horaires allongés pour les soignants. Une mesure qui ne répond pas aux normes fédérales.

storybild

L'Hôpital neuchâtelois fait face à une pénurie d'infirmiers en soins intensifs. (Photo: Keystone) (Photo: Keystone/Gaetan Bally)

Une faute?

Ce ne sont plus 8, mais 12 heures de service que devront enchaîner les infirmiers aux soins intensifs de l’Hôpital neuchâtelois (HNE) à partir du 1 août. Ceci pour combler le manque personnel qualifié et des absences de longue durée. La présence de deux soignants sera assurée 24h sur 24, contre parfois un seul pour l'instant, selon le site Arcinfo.

Le hic: cette mesure d'urgence est contraire à la loi fédérale sur le travail. En février 2016, l'Hôpital neuchâtelois avait pourtant décidé d'appliquer la loi fédérale, et était revenu aux 8 heures de travail quotidien pour le personnel des soins intensifs. Cette fois-ci, le HNE assure qu'elle prendra fin le 31 décembre 2019.

Soignants reconvertis

La décision a été prise à la demande des employés, qui ont fait face au départ de plusieurs collègues en reconversion, ou attirés par les salaires plus attrayants des hôpitaux voisins.

En 2016, les soins intensifs ont été regroupés sur le seul site neuchâtelois de Pourtalès, ce qui devait permettre d'assurer plus de sécurité et une meilleure qualité de prise en charge.

(doe)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lili le 03.07.2018 22:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cest ridicule

    Ce qui est surtout incroyable cest que vous nêtes pas au courant du nombre de personnes qui travailles 12h daffilée dans les soins. Au chuv par exemple, cest une pratique courante! Et il ny a pas que les frontaliers qui sont contents! Il est vrai que de travailler 12h daffilée cest difficile, mais Je défie quiconque de venir travailler 5 jours à la suite dans un hôpital dans un service aigu à 100%.

  • Milpa Bagen le 03.07.2018 22:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Poste pas attractif

    Toujours le même problème, on veut des professionnels hyper formé et compétent, mais personne nest prêt à les payer. Et ensuite on se plaint du manque de personnel. Si voulez ce personnel avant fin 2019, offrez des bonnes conditions de travail, un bon salaire, et vous verrez quil ny aura plus de problème.

  • YC le 03.07.2018 22:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop

    à cette gestion catastrophique ! C'est le personnel qui va finir pas se retrouver aux urgences..!

Les derniers commentaires

  • lulu le 09.07.2018 11:29 Report dénoncer ce commentaire

    Tout va avec

    Il n'y a pas que le manque de personnel qui est un problème dans les hôpitaux. Désolée de dire ça mais les frontaliers aiment faire 12h. et bien souvent à leur demande. Car leur trajet en voiture leur coutent moins cher.

  • Anne-Laure le 04.07.2018 22:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    État et politique..

    Ce sont des humains,qui doivent être compétents et en forme pour soigner et opérer des personnes malades. Et dans tous les hôpitaux que je connaisse, ils sont en sous-effectifs, mais que létat et les politiciens réfléchissent, chaque année cest le même problème car vous refusez dengager du personnels supplémentaires et de les payer correctement !! Comment pensez-vous que ça va se terminer tout ça ? On ne joue pas avec des billets de banque, mais de personnes humaines et si il arrive un accident ça sera ni la faute des médecins,infirmières (ers) mais la VÔTRE Chères, Chers politiciens !

  • philou9906 le 04.07.2018 20:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un monde parallèle

    Il y a des métiers qui nécessite une présence 24h/24 et 7j/7. Le problème c'est que cela à un coup que l'austérité des collectivités publiques veulent réduire. Alors il y a des bureaucrates qui n'ont jamais travaillé de nuit qui viennent expliquer comment gagner des temps de travail. Ils veulent une rentabilité des services proches du 100%. En oubliant que dans ce domaine il y a le courant et les coups durs. Qui eux sont de moins en moins gérable. Les 12 heures, voir les 24h(pour certains services hors hospitalier) sont des horaires qui peuvent être le plus adaptés aux personnels.

  • Oh lal la le 04.07.2018 19:34 Report dénoncer ce commentaire

    Lavis des infirmiers/ ères

    Demandons aux infirmiers/ères de HNE de sexprimer. les 3x 8h entraînent des tournus infernaux et une période de repos correcte est impossible

    • ruedu le 06.07.2018 22:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Oh lal la

      un 3x8 fixe à la semaine peut être bien géré a conditions de faire attention aux passages entre les services tard / milieu / tôt et d'avoir les réserves en personnel pour les vacances et maladie. il permet normalement au corp de garder un rythme de sommeil. ce qui est moins bon sont les services décalés suivi...

  • JLP le 04.07.2018 18:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que dincohérence ...

    Et la loi, on sen tamponne ? Pendant que le chômage et le social continue daugmenter contrairement aux statistiques biaisées, on préfère prolonger illégalement le travail existant que de créer de nouvelles places .... quelle belle gestion du partage que voilà !! Comment discipliner le privé si le public ne remplit pas son rôle

    • luk le 04.07.2018 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @JLP

      Le prix d'un libéralisme ou la loi est appliquée que pour ceux qui la contrôle ou qui peu se la payer.

    • annelise borloz le 05.07.2018 10:16 Report dénoncer ce commentaire

      Soins intensifs

      @Jlp peut-on être encore performant entre 10 h 12 de travail dans un domaine qui demande de l attention