Environnement

03 octobre 2019 16:08; Act: 03.10.2019 16:22 Print

L'EPFL propose une taxe carburant de 1fr.70

Une taxe sur les carburants de 1fr.70 permettrait de réduire considérablement les émissions de CO2 du secteur des transports, selon des chercheurs de l'EPFL.

storybild

Les chercheurs en économie de l'environnement de l'EPFL estiment qu'une taxe carburant permettrait de ramener les émissions de CO2 des 4,5 tonnes par habitant actuelles à 1,5 tonne à moindres coûts. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Des chercheurs de l'EPFL ont calculé la taxe carbone la plus efficace pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris sur le climat. Progressive et uniforme pour l'essence, le diesel et l'huile de chauffage, elle atteindrait 1fr.70 par litre d'ici à 2050.

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en Suisse, avec une somme totale de 41%. Ce chiffre est supérieur à celui de l'Union européenne (28%) et à celui des Etats-Unis (34%), a indiqué jeudi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) dans un communiqué.

La majorité de ces émissions (98%) provient du trafic routier et, pour deux tiers d'entre elles, des détenteurs de véhicule individuel. Les stratégies pour essayer de les réduire font débat alors que les projections prévoient une hausse continue du trafic routier.

Plusieurs scénarios de taxe carbone

A l'EPFL, des chercheurs en économie de l'environnement se sont penchés sur cet enjeu à la demande de la Swiss Energy Modelling Platform, basée au Simulation Lab à l'EPF de Zurich. En utilisant des outils de simulation macro-économique, ils ont comparé plusieurs scénarios de taxe carbone d'ici à 2050.

Résultat: une taxe appliquée de manière uniforme à l'huile de chauffage (mazout) et aux carburants (essence et diesel) permettrait de ramener les émissions de CO2 des 4,5 tonnes par habitant actuelles à 1,5 tonne à moindres coûts. La part des transports aux émissions totales passerait de 41% à 33%.

Taxe uniforme

Concrètement, la taxe CO2, actuellement de 25 centimes par litre d'huile de chauffage, serait étendue aux carburants et relevée progressivement pour atteindre 1fr.70 en 2050.

«Cette égalité de traitement permettrait de ne pas pénaliser un secteur plutôt qu'un autre», précise Philippe Thalmann, directeur du Laboratoire d'économie urbaine et de l'environnement à l'EPFL et coauteur de l'étude qui vient de paraître dans le «Swiss Journal of Economics and Statistics».

«Nous avons par ailleurs tenu compte de la baisse continue de la consommation des moteurs de voitures, qui garantit que cette surtaxe pèsera finalement très peu sur le budget des automobilistes», ajoute le spécialiste, cité dans le communiqué.

Autres évolutions technologiques

D'autres évolutions technologiques ont aussi été intégrées dans ces projections, à l'instar de l'essor des agrocarburants et des voitures électriques. Un développement des alternatives à la voiture, telles que les transports en commun, le car-sharing et la mobilité douce, a aussi été pris en compte.

Une nuance importante est toutefois apportée par les auteurs: «Pour fonctionner, une telle taxe doit inciter à utiliser une alternative propre. On doit pouvoir l'éviter», précise Philippe Thalmann. Des incitations qui pourraient être favorisées par un subventionnement du réseau de bornes de recharge électrique, de l'achat de voitures électriques ou des transports en commun.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tommy Mayo le 03.10.2019 16:22 Report dénoncer ce commentaire

    Calmos les taxes !

    Ils pensent vraiment qu'une taxe va stopper la pollution à nos frontières ? La Suisse c'est une personne sur 1000 dans le monde. Et en plus on en a marre des taxes et de la paupérisation ..

  • En Colére le 03.10.2019 16:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allo les bobos !

    Tout le monde n'a pas la possibilité d'habiter en ville avec des transports publics financés par tout le monde !!!

  • Masters le 03.10.2019 16:26 Report dénoncer ce commentaire

    Petits vendus...

    Vous me faites pensez au Archeologue qui s'aligne systematiquement sur les these officielle pour etre sur d etre grassement subventionnés.......

Les derniers commentaires

  • Xelamir le 14.10.2019 06:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les bobos riches...

    Bravo les chercheurs ! Pas besoin d'étudier pendant mille ans pour sortir un truc pareil ! Par contre se creuser les neurones pour trouver des alternatives et solutions ça...Plus personne ! Coupez leurs la clim et smartphones pour voir ...

  • eigenmann margareth le 06.10.2019 09:03 Report dénoncer ce commentaire

    pas triste

    Les chercheurs de l'epfl devraient aussi lire les rapports et écrits de nombreux scientifiques confirmés et même pour certains maîtres de conférence à oxford et harvard. Cela leur élargirait un peu la vision du changement climatique actuel et surtout ils arrêteraient le harcèlement auquel la population est soumise actuellement. La dictature intellectuelle mise en place par certains politiques, médias et autres pourraient aboutir à une montée spectaculaire des extrêmes et de fait de la violence.

  • Nonox.ch le 05.10.2019 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    taxe et sans TVA sur les TÉLÉCABINE

    okay mais proposez des solutions alternatives que l'on nous installe des télécabines de la plaine en montagne mais attention il faut que tous le monde joue le jeu que PERSONNE ne vient dire C'EST PAS BEAU LE TÉLÉCABINE ! Car à cette réplique nous pourrions dire PEUT- ÊTRE MAIS CA NE POLLUE PAS

  • Gg le 05.10.2019 13:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Grande travaux

    Combien de litres de carburant a-t-il fallut pour construire vos bâtiments???? devrait on vous facturer un taxe ?

  • les étudiants en visite le 05.10.2019 13:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    de 2019 à 1050

    eh eh,pendant les jours de canicules pour le peu qui en a,pas de climatisation dans les classes,ça leurs feras les pieds a ces boffios d etudiants.et quelque soit ou habite l etudians que ce soit 2 ou 20km ou plus c est a pied qui doivent allé a l ecole et sans natel.meme pas avec les transports publics même électrifié.a cheval a la rigueur comme dans la petite maison dans la prairie.