Valais

28 février 2019 14:46; Act: 28.02.2019 19:45 Print

L'aide au suicide interpelle l'Eglise catholique

Face à la délicate question de l'euthanasie, l'Evêché de Sion a clarifié la position de l'Eglise jeudi devant les médias.

storybild

L'Eglise catholique valaisanne met en garde contre une banalisation du suicide assisté. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La délicate question du suicide assisté était jeudi au coeur d'une des rencontres de l'Evêché de Sion avec les médias. Mgr Lovey a rappelé que si l'Eglise catholique respecte la liberté individuelle, elle n'encourage pas l'aide au suicide.

«Un patient en fin de vie ne supportant plus sa situation peut exprimer son désir de mourir, son désir d'avoir recours à des associations d'aide au suicide. Sa liberté individuelle est respectable», a indiqué Mgr Jean-Marie Lovey, évêque de Sion.

Néanmoins, l'Eglise catholique n'encourage pas un tel acte. Elle «est contre le suicide en général, car elle défend les plus faibles et la vie», a rappelé Stève Bobillier, philosophe et éthicien, collaborateur scientifique pour la commission de bioéthique de la Conférence des évêques suisses.

Il met en garde contre une banalisation du suicide assisté «qui a des répercussions sur la famille, sur les amis, sur les soignants et finalement sur toute la société». «On risque aujourd'hui de présenter l'assistance au suicide comme une prestation de service normale reconnue», a déploré Mgr Lovey.

Sur la table du Grand Conseil

L'Evêché ne souhaite pas que l'aide au suicide dans les EMS et les hôpitaux fasse l'objet d'une loi, comme c'est le cas dans le canton de Vaud depuis le 1er janvier 2013. La question devrait être prochainement sur la table du Grand Conseil valaisan lors de la révision de la loi cantonale sur la santé.

Pour Mgr Lovey et les différents intervenants dont il s'est entouré pour cette rencontre avec la presse, il est important «de mettre en valeur et de faire connaître» les structures existantes pour la fin de vie, et notamment les soins palliatifs. Selon lui, l'Hôpital du Valais a su proposer «une solution véritable, souple et efficace, que n'importe quelle législation viendrait alourdir».

Depuis 2016, l'Hôpital du Valais autorise l'aide au suicide dans ses murs lors de situations exceptionnelles, et un conseil d'éthique clinique a été mis sur pied. «Il est hautement souhaitable qu'un tel conseil existe aussi pour les EMS», a estimé l'évêque de Sion.

Les prêtres qui le souhaitent

Aujourd'hui, l'Eglise catholique accepte de célébrer les obsèques de ceux qui se sont ôté la vie. Elle ne s'oppose pas aux prêtres qui souhaitent accompagner les personnes qui ont décidé d'avoir recours à l'aide au suicide.

Mais «on ne peut pas forcer un prêtre à assister à un tel acte qui peut être violent et traumatisant. Il est d'ailleurs préférable qu'il ne soit pas là au moment du suicide, car cela pourrait être perçu comme un consentement», a estimé Stève Bobillier.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Max. le 28.02.2019 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    Dehors

    Quelqu'un leur a demandé leur avis ? Cela fait déjà plus de 2000 ans qu'ils musèlent les gens avec leurs histoires à dormir debout et font culpabiliser les gens de leur pêchés.

  • Jules Brodard le 28.02.2019 17:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Depuis 2000 ans...

    ... l'Eglise bassine le monde avec ses conceptions préhistoriques de l'existence, qui ont fait souffrir des millions et des millions de gens. Elle ne peut pas ENFIN se la coincer et laisser les gens tout simplement vivre et mourir comme ILS veulent et pas comme ELLE veut!

  • Zaratoustrs le 28.02.2019 16:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre homme égaré dans le seigneur

    Le jour où l'église commencera de comprendre et d'écouter ces paroissiens, il sera trop tard car la fin du monde sera déjà passée.... Que tous ces ecclésiastiques ouvrent une fois pour toutes leurs yeux, non de d...

Les derniers commentaires

  • Theo le 12.03.2019 23:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bla bla blasphemev

    personne a le monopole de Dieu et le blasphème est stupide car en blasphèment on montre que on cherche d'offenser quelque chose qui existe .. on n'essaye pas d'offenser quelque chose qui n'existe pas .. par contre ça peu offenser un croyant et susciter une réaction donc ..s'abstenir

  • Liberland le 04.03.2019 10:54 Report dénoncer ce commentaire

    Adam et EVE

    et le viol de nonnes, religieuses et autres partout a travers le globe cela n interpelle pas elle étaient consententes pas !!!

  • Mère Credit le 01.03.2019 23:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah les hommes en robe

    Qu'ils règlent leur problèmes de pédophilie avant de s'exprimer.

  • Stanley Clark le 01.03.2019 21:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    beurk

    En tant que mormon, tout ce qui vient d'eux est rejeté directement. Et mes épouses en sont également convaincues.

  • Duncan le 01.03.2019 07:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'église

    N'encourage pas le suicide car elle défend les plus faibles et la vie MORT DE RIRE jusqu'à présent elle a fait exactement le contraire combien d'enfants se sont suicidés à cause et combien de personnes l'ont fait car elle a profité de leur faiblesse morale ou autre et quand À M. T QUI dit de faire attention au blasphème, des pays même en EUROPE l'on abolie car l'église n'a aucune valeur juridique, beaucoup de gens ne veulent plus faire baptisés leur enfants ou se marier à l'église, et en plus on ne peut pas blasphèmé quelque chose qui n'existe pas de pure inventions de personnes qui profite de la faiblesse d'autrui même les plus grands scientifiques ont démontés les mensonges hypocrites...