Site chimique de Monthey

22 mars 2011 13:55; Act: 22.03.2011 14:59 Print

L'assainissement d'une décharge peut débuter

L'assainissement d'une décharge polluée du site chimique de Monthey va pouvoir débuter.

Une faute?

Un accord a été passé entre l'Etat du Valais et les entreprises Cimo, BASF et Syngenta. Elles se sont solidairement engagées à réaliser et à financer en totalité les travaux d'assainissement, a communiqué mardi l'Etat du Valais. Le coût global est estimé entre 100 et 120 millions de francs.

La décharge, exploitée entre 1957 et 1979, n'est pas étanche et a eu un impact sur les eaux souterraines. Le projet d'assainissement prévoit l'excavation, dans une halle étanche, des quelque 100'000 mètres cubes de déchets spéciaux et de remblai pollués.


Trois ans de travaux

Ces travaux sont prévus sur trois ans. Le sous-sol sera ensuite traité par injection d'air pour favoriser la dégradation des polluants. Une surveillance accrue de la qualité de l'air et de l'eau est mise en place durant la phase d'excavation.

La mise à l'enquête du chantier est prévue pour le mois d'avril. Les travaux préparatoires devraient débuter en été 2011 et l'excavation des déchets avant la fin de l'année.

Ces travaux s'inscrivent dans un plan d'assainissement d'une douzaine de zones du site chimique de Monthey classées comme polluées dans le cadastre cantonal. Elles sont sous surveillance et certaines seront assainies peu à peu.

Un ancien bassin de décantation, utilisé de 1934 à 1972, dit étang de la STEP, a été le premier à connaître un assainissement qui arrive actuellement à son terme. Ces travaux ont coûté quelque 25 millions de francs.

(ats)