Valais

24 janvier 2020 12:13; Act: 24.01.2020 15:34 Print

L'efficacité énergétique à coup de subventions

Les autorités valaisannes augmentent les aides aux propriétaires, en vue d'améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments.

storybild

En 2018, les promesses de subventionnements ont atteint 24 millions de francs. Le Département des finances et de l'énergie (DFE) veut augmenter cette manne, au prorata des futures demandes. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'État du Valais veut améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments du canton. Il va ainsi augmenter plusieurs taux de subventionnement. Ces aides sont destinées aux propriétaires privés et institutionnels.

En 2019, les promesses de subventionnements ont atteint 24 millions de francs. Le Département des finances et de l'énergie (DFE) veut augmenter cette manne, au prorata des futures demandes.

Quelque 25 à 30 millions de francs sont ainsi prévus par le canton dans son programme Bâtiments, pour ces prochaines années. Les trois quarts de cette somme proviennent de la Berne fédérale. Cette stratégie veut également éviter un essoufflement des demandes.

Chaleur et énergie

Concrètement, plusieurs parmi les onze mesures déjà en vigueur depuis une décennie vont bénéficier de fonds supplémentaires. Il s'agit notamment des aides financières prévues pour le recours au bois-énergie, à l'isolation thermique (toitures, façades), à la mise en place de pompes à chaleur ou encore au raccordement au chauffage à distance.

«Avec ce choix, nous voulons contribuer encore plus à la transition énergétique», a rappelé le président du Conseil d'État valaisan, Roberto Schmidt, lors d'une conférence de presse, vendredi.

Le parc immobilier valaisan compte 120'000 bâtiments chauffés, dont 110'000 habitations. Actuellement, 40'000 sont toujours chauffés au mazout et même 11'000 au gaz. «Nous voulons réduire la consommation dans le domaine de la chaleur de 830 GWh par an entre 2015 et 2035. Afin d'y parvenir, nous devrons assainir 52'000 bâtiments construits avant 2000 ou 7000 immeubles», résume Roberto Schmidt.

Conseils neutres

Avec l'augmentation de ses subventions, le Conseil d'État veut aider son économie. Selon lui, chaque franc d'aide financière versé devrait générer cinq fois plus de retombées financières. Enfin, le canton entend se doter d'une structure de conseils neutres et professionnels sur le terrain, visant à sensibiliser les propriétaires aux solutions issues du renouvelable au moment de remplacer un chauffage.

Le Service de l'énergie et des forces hydrauliques subventionne actuellement un millier de dossiers par année. En comparaison nationale, le Valais est le canton qui accorde le plus haut montant par habitant (75 francs). «Dans l'idéal, nous devrions réaliser 2000-3000 rénovations par an», estime le chef du service, Joël Fournier.

Ce paquet de mesures se veut un acte concret de la stratégie énergétique 2050 de la Confédération «au même titre que la sortie du nucléaire et la promotion des énergies renouvelables», a rappelé Roberto Schmidt. L'an dernier, l'État du Valais s'est fixé pour objectif de réduire de 24% l'utilisation de l'énergie dans le canton pour 2035 et d'atteindre, en 2060, une énergie renouvelable et indigène à 100%.

(nxp/ats)