Fribourg

27 avril 2019 22:06; Act: 27.04.2019 22:13 Print

L'expérimentation animale dénoncée devant l'Uni

Des militants ont protesté contre l'utilisation des animaux à des fins expérimentales, samedi, à Fribourg.

storybild

En Suisse, le nombre d'animaux utilisés pour l'expérimentation animale augmente chaque année dans les Hautes écoles, selon la Ligue suisse contre l'expérimentation animale (LSCV). (Photo: DR/Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Quelque 200 personnes ont manifesté contre l'expérimentation animale samedi à Fribourg, selon les organisateurs. Ce rassemblement s'inscrivait dans cadre de la Journée internationale pour l'abolition de cette pratique.

Les défenseurs des animaux ont marché jusqu'aux laboratoires de l'Université pour dénoncer les expériences sur les singes et de nombreuses autres espèces qui s'y pratiquent. Des centaines de personnes ont aussi visité le «village associatif» installé place Georges-Python, où une dizaine d'organisations étaient présentes, a précisé la Ligue suisse contre l'expérimentation animale (LSCV).

En Suisse, le nombre d'animaux utilisés pour l'expérimentation animale augmente chaque année dans les Hautes écoles, alors qu'il baisse constamment au sein des entreprises pharmaceutiques. La hausse est de 15% en six ans dans le public, souligne la LSCV.

«La recherche actuelle est inefficace», accuse-t-elle, en affirmant que, sur dix nouveaux médicaments tirés de ces expériences et testés sur des humains, un seul sera mis sur le marché.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Eric le 27.04.2019 22:25 Report dénoncer ce commentaire

    Alternative

    Plus besoin d'expérimenter sur les animaux, maintenant il y a les youtoubeuses ...

  • Face Bouc le 27.04.2019 22:51 Report dénoncer ce commentaire

    Les progrès de la science

    Avant, pour tester des produits de maquillage, des shampoings, des couleurs pour cheveux, des crèmes de jour ou de nuit, il fallait sacrifier des souris. Maintenant, avec les progrès de la science, on utilise des blogueuses.

  • X. Perience le 27.04.2019 22:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout simplement..

    Les gens qui manifestent contre ce genre de chose devraient avoir un petit tatouage quelque part, et le jour où ils sont malades et devraient prendre un médicament ayant été expérimenté sur des animaux, alors ils ne le pourront pas.

Les derniers commentaires

  • thierry morges le 29.04.2019 17:45 Report dénoncer ce commentaire

    progrès

    il faut continuer comme cela car c'est grâce à cela que la santé à évolué, merci aux souris et aux singes

    • @pius le 29.04.2019 20:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @thierry morges

      Pas tant que ça, mon voisin a le nez qui coule et va chez son médecin... où est l avancée?!? Par ailleurs, a Fribourg, ils font des tests de toxicologie sur les macaques en les faisant sniffer de la coke... a quoi cela sert il?

  • Pierre le 29.04.2019 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un soigneur animalier

    Je travaille dans le milieu, donc je parle en connaissance de cause. Si il existe une alternative à l utilisation d animaux, selon la loi, il est obligatoire de l utiliser. De plus, les expérience sont toute soumise a une demande d autorisation qui se doit d etre acceptée par un comité d éthique composé EGALEMENT de personnes qui défendent la cause animale. Si on interdit l experimentation, les chercheurs se tourneront vers des labo a l étranger oú la réglementation sur le bien etre animal est bien moins évolué qu en Suisse.

    • #Pierre le 29.04.2019 12:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pierre

      c est donc mes impôts qui paie votre salaire... et dire que pour garder des animaux enchaînés ou en cage, il faut un CFC de gardien d aninaux

  • Rats...le Bol le 29.04.2019 08:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ventilateurs(euses)

    Ces manifs pour tout et rien ça devient casse-pieds.

    • #bol de nouilles le 29.04.2019 12:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Rats...le Bol

      il n y a qu ainsi que nous sommes entendus... tout comme un chien aboie.

  • Marie le 29.04.2019 06:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A méditer

    C'est cyclique, il y a 20ans on avait aussi notre lot d'allumés qui protestaient contre les fourrures et la vivisection (un mot disparu du paysage d'ailleurs). A cette époque les mêmes hystériques nous prédisaient la fin du monde à cause du trou dans l'ozone, plus personne n'en parle de nos jours. Le plus drôle c'est qu'il y a 5ans c'est illuminés ne savaient même pas que ces mots anti-specistes et vegan existaient; ils mangeaient volontiers des steaks et du jambon. Faut bien que jeunesse se fasse comme on dit mais là ils sont particulièrement lourds et exaspérants. Et ils bossent au fait?

  • Lysa le 29.04.2019 04:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Logique humaine navrante

    Ce qui me fait rire ce sont les gens qui prônent les tests pour leur soi disant santé. Dans le monde, ce sont les villages éloignés de la civilisation, dépourvus de technologies médicales qui ont des espérances de vie élevées. Mais pour l'homme soit disant civilisé, les autres formes de vie que la sienne importent peu, il faut sauver l'humain, prolonger sa vie. Résultats on tue à tout va, le tout pour combattre dame nature qui Riposte à sa façon, les virus « combattus » mutent, d'autres prennent vie, vos tests déplacent le problème. Et à 80 ans ou moins, bonjour EMS, les seniors dérangent.