Sion (VS)

21 avril 2016 11:17; Act: 21.04.2016 15:07 Print

L'homophobie n'est «pas un problème» à l'école

Le Lycée-Collège des Creusets supprime un atelier sur l'homophobie. Déception des organisateurs et justification du recteur.

storybild

Le recteur Benjamin Roduit était candidat pdc au Conseil national l'automne passé. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans le cadre des journées santé organisées par le Collège des Creusets à Sion le 7 avril dernier, quarante étudiants de 2ème année s'étaient inscrits à un atelier traitant de l'homophobie et du sexisme. Animée par une coordinatrice PREMIS (Programme de prévention du rejet des minorités sexuelles), la présentation avait pour but de sensibiliser les collégiens à différentes formes de discrimination.

Mais le recteur Benjamin Roduit a décidé d'annuler ledit atelier, quelque jours avant. Johanne Guex, chargée d'animer la journée, a bien essayé de le faire changer d'avis. Sans succès, relève le «Nouvelliste».

M. Roduit justifie sa décision par le fait qu'il entendait traiter des discriminations au sens large, et non pas se focaliser sur la thématique de l'homophobie, problème qui selon lui ne concerne pas son établissement.

Oskar Freysinger s'est également exprimé sur le sujet à la «RTS» dans Forum, expliquant que «pour les questions de sexualité, le département de l'éducation travaillait avec deux organisations depuis de longues années et qu'il n'y avait aucune raison d'ouvrir la porte à quelqu'un d'autre».

La coordinatrice Johanne Guex se dit déçue et n'a pas manqué de rappeler que l'homophobie était une cause d'insultes dans les cours de récréations. Benjamin Roduit pour sa part maintient, que le Collège des Creusets n'a aucun problème avec l'homosexualité.

(dri)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lila le 21.04.2016 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ??

    Ahurissante cette décision.. Qu'est-ce qu'il se cache derrière?

  • Christian le 21.04.2016 13:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une honte!

    Un véritable scandale! Refuser de parler d'homophobie c'est justement faire preuve d'un comportement homophobe! Honte aux autorités valaisannes!

  • La Fouine le 21.04.2016 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    floraison d'inutiles

    Quelle plaie toutes ces organisations, toutes ces ONG qui créent des problèmes où il n'y en a pas même si ce sont des constructions mensongères, totalement fausses, inventées. Mais que ne ferait-on pas pour survivre ou seulement exister les seules possibilités: la théorie du complot, la manipulation, l'invention de faits inexistants. Nous assistons à la floraison d'incapables, d'incasables, de personnes qui ne servent à rien à la société.

Les derniers commentaires

  • marius le 26.04.2016 09:22 Report dénoncer ce commentaire

    Déplorable

    Si seulement on était hermaphrodites, que de soucis en moins pour une question de sexe!

  • Une ancienne étudiante le 23.04.2016 15:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    26 minutes

    Regardez la vidéo de 26 minutes, tout est bien résumé !

  • ancien étudiant le 22.04.2016 19:10 Report dénoncer ce commentaire

    triste

    Déplorable que l'homosexualité soit encore aussi sujette à controverse en Valais. Annuler ce séminaire c'est nier la discrimination. A noter que le beau-frère dudit directeur enseigne dans cet établissement l'idée poussiéreuse que "l'homosexualité est une immaturité du développement sexuel". Et dire qu'ils osent se prétendre humanistes.

  • Une ancienne étudiante le 22.04.2016 17:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honte

    Comment ai-je pu lui serrer la main lors de la remise des diplomes ? J'ai honte

  • Galileo le 21.04.2016 22:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Prof.

    Corée du Nord, EI et Valais ... Même combat