Canton de Neuchâtel

04 février 2019 09:51; Act: 04.02.2019 10:36 Print

L'initiative pour une école «plus équitable» a échoué

L'école neuchâteloise est considérée comme l'une des plus onéreuses de Suisse. Elle est divisée en cercles scolaires, amenant à la création de sept entités.

storybild

L'organisation de l'école neuchâteloise pourrait redevenir d'actualité. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'initiative neuchâteloise «Pour une école équitable et efficiente» n'a pas abouti, annoncent lundi les syndicats d'enseignants SSP et SAEN et la Fédération des associations de parents d'élèves (FAPEN). Les initiants devaient recueillir 4500 signatures jusqu'au 11 février.

Le lancement de cette initiative cantonale a permis de discuter sur l'organisation de l'école neuchâteloise,« l'une des plus onéreuses de Suisse en raison d'une structure plus complexe depuis sa régionalisation en 2012», observent les initiants. L'école est en effet divisée en cercles scolaires communaux ou intercommunaux, amenant à la création de sept entités.

Le comité d'initiative estime que ses arguments ont intéressé de nombreux partis politiques et députés de tous bords. Les mêmes constats reviennent: incohérence et dysfonctionnements dans le pilotage de l'école, inégalités de traitement selon les régions, hypertrophie du corps administratif et manque de transparence quant aux coûts.

«Paradoxalement, bien que sensibles aux inégalités des aides distribuées aux élèves en difficulté, de nombreux enseignants ne sont pas entrés dans la démarche, car ils ont perdu confiance en leurs autorités et ne souhaitent pas donner davantage de pouvoir au canton», notent les initiants.

Pas d'engagement actif

Dans ce contexte, ces derniers ont décidé de limiter leur propre investissement dans la récolte de signatures dans la rue. «De plus, les partis politiques favorables à l'initiative n'ont pas souhaité s'engager activement dans la récolte de signatures, probablement par égard à leurs élus communaux», ajoute le comité.

Malgré le non-aboutissement de cette initiative, le SSP, le SAEN et la FAPEN annoncent qu'ils vont continuer «à se battre» pour attribuer de manière équitable les moyens de soutien, pour mettre en place une plate-forme informatique unique et efficace et pour faire une analyse des coûts.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Raven19 le 04.02.2019 10:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le problème de l'école est ailleurs

    Je crois qu'il faut gentiment arrêter de "penser" l'école et plutôt voir quels sont les problèmes concrets d'aujourd'hui. Les profs n'ont plus aucune autorité car le pouvoir est au mains des parents d'élèves. Et ça c'est un problème car du coup les profs ne sont plus respectés par les élèves, la direction ne fait plus rien par peur de représailles des parents... faudrait vraiment revenir en arrière où quand tu recevais une punition du prof tu étais honteux et tu te faisais en plus punir à la maison. On en n'est pas mort. Au contraire, on file droit et on n'avait pas une centaine d'annotations.

  • Simon Cussonet le 04.02.2019 11:31 Report dénoncer ce commentaire

    Ca manquait !....

    Aaaaah !...enfin encore un truc ou le canton de Neuchâtel est.....premier....dans la médiocrité bien sur !

  • gnam gnam le 04.02.2019 11:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    heureux échec

    École équitable égale à école "rouge".L'égalité des chances est une illusion qui ne donnera pas plus d'opportunités dans la future vie professionnelle. Si on veut former des citoyens responsables il faut donner l'envie d'assumer les responsabilités. Rien ne saura donné.

Les derniers commentaires

  • Liberland le 07.02.2019 10:51 Report dénoncer ce commentaire

    Cours numérique dès 12 ans

    Le luxe comparé au écoles du Finnmark et de Sibérie du mieux chez nos voisins Scandinaves Finlande Islande le top mais eux ils ont 20 ans d avance pas de statuts et pas de punitions interdit en plus ils sélectionnent rapidement les surdoués classes spéciales sur le champs et pas plus de 20 ° dans les salles économie en chauffage conséquente peu de vieux bâtiments non rénovés etc couts a l année controlés très bas !!!

  • Lise rhole le 05.02.2019 08:52 Report dénoncer ce commentaire

    Catastrophique

    Franchement, on en a marre que l école change constamment sous la direction de politiciens qui ne sont même pas en adéquation avec le système scolaire.... Qui ne connaissent rien en gros,ils ne consultent même pas les premiers protagonistes du système :les profs. Un jour c est ceci et un autre jour cela. Pauvres enseignants qui doivent tjs casquer à cause de la mauvaise gestion des politiciens. Avé Maria

  • Phil le 04.02.2019 21:59 Report dénoncer ce commentaire

    Luxe à la Suisse

    L'école coûte cher? Combien d'habitants en Suisse Romande? et combien de systèmes différents? Il est incroyable que chaque canton développe ses méthodes, édite ses livres, etc. pour quelques dizaines de milliers d'enfants! Connaissez-vous d'autres pays qui se paient ce luxe??? Pour autant que je le sache il n'y a pas de rideau de röchti entre Ne, Vd, Fr, etc. qui rendrait très difficile d'appliquer les mêmes méthodes, on parle tous le français?

  • Xavier le 04.02.2019 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    ....

    A force de se tordre les méninges ne serait-il pas judicieux de revenir aux basic....que doit faire l'école pour ses élèves...LES INSTRUIRES....trop de conceptes fumeux...trop de politique ou de politiquement correcte...trop de conceptes sur la façon d'enseigner de cette façon ou celle la......Combien de parents sont obliger de faire appel à des prof. à la maison pour palier le manque de réussite de l'école....C'est le moment de changer de politiciens si vous voulez autre chose dans vos écoles..ayez le courage de reconnaître leurs erreurs ou leurs incompétences....

    • Pluche le 04.02.2019 16:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Xavier

      Très bonne analyse Xavier, c'est dans beaucoup de domaines la même chose... on ne va pas ou plus à l'essentiel.

    • Eva le 05.02.2019 21:36 Report dénoncer ce commentaire

      Les instruire avec un s

      Tout est magnifiquement expliquer dans votre démonstration.

    • dugenou le 06.02.2019 18:56 Report dénoncer ce commentaire

      @Xavier

      Ah oui!.. Votre orthographe est d'ailleurs la preuve que l'école d'aujourd'hui n'atteint de loin pas ses objectifs.

  • gnam gnam le 04.02.2019 11:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    heureux échec

    École équitable égale à école "rouge".L'égalité des chances est une illusion qui ne donnera pas plus d'opportunités dans la future vie professionnelle. Si on veut former des citoyens responsables il faut donner l'envie d'assumer les responsabilités. Rien ne saura donné.

    • Jean-Kevin le 04.02.2019 18:57 Report dénoncer ce commentaire

      @Gnam gnam

      Sauf que c'est pas le sujet, rien à voir avec la responsabilité et encore moins d'offrir quoique ce soit. La méritocratie n'existe pas selon vous? Pourtant il y a des tas d'exemples... Et aucune raison de jeter cet idéal, le plus juste qui soit, non?

    • PF le 04.02.2019 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @gnam gnam

      L'école doit être équitable car il existe des élèves intelligents dans toutes les classes sociales sans distinction de nationalité. Il faut que l'école reste publique et neutre, donc étatique pour sélectionner les meilleurs et aider les plus faibles. Il faut motiver les élèves a apprendre et à se cultiver pour développer leurs personnalités, pas pour fabriquer de la chaire industrielle. J'ai vécu en Russie et constaté que le niveau scolaire est très élevé et basé sur l'élitisme, les jeunes sont motivés à atteindre le bac, ils investissent beaucoup dans les études. L'école rouge, à méditer.