Médias

27 février 2020 12:03; Act: 27.02.2020 18:06 Print

Le «19h30» de la RTS se déplacera à l'EPFL en 2025

Le futur centre de production sur le campus de l'EPFL, à Écublens, regroupera à partir de 2025 des activités radio-TV et numériques, dont les rédactions de l'actualité et le téléjournal.

storybild

Le déplacement du téléjournal à Écublens ne va pas faire que des heureux à Genève. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Une page va se tourner à la RTS. Le téléjournal ne se fera plus dans la tour RTS à Genève. Le «19h30» va être transféré à Ecublens (VD) sur le site de l'EPFL en 2025, a indiqué jeudi dans un communiqué la Radio-Télévision Suisse.

Le conseil d'administration de la SSR avait validé mi-décembre le crédit pour la construction d'un nouveau centre «transmédia» sur le site de l'EPFL, d'un montant de 120 millions de francs. Cette construction est nécessaire en raison du vieillissement des bâtiments de La Sallaz pour la radio à Lausanne, de Meyrin (GE) ainsi que du studio TV du quai Ansermet à Genève. Le transfert du secteur Actualité n'avait, lui, pas encore été tranché.

«La RTS ouvrira en 2025 son nouveau centre de production lausannois sur le campus de l'EPFL, dans lequel seront regroupées des activités radio-TV-digitales, dont les rédactions de l'actualité et le téléjournal. La décision de regrouper les 'news' s'inscrit dans le processus de convergence des médias initiée il y a dix ans avec la création de la RTS, annonce le communiqué.

Cette évolution confirme la présence de la RTS dans toute la Suisse romande, avec deux sites principaux. Elle »répond à la nécessité de produire toujours plus de contenus digitaux, de manière complémentaire à la radio et à la TV, ce qui nécessite d'organiser les activités éditoriales par domaines de programme produisant pour l'ensemble des vecteurs (radio-TV-digital)«, explique la RTS.

Renforcer les rédactions régionales

»Le regroupement de l'actualité sur un même site, un peu plus au coeur de la Suisse romande, permet de dégager des moyens pour produire davantage de contenus d'information et renforcer notre présence dans tous les cantons romands«, affirme Pascal Crittin, directeur de la RTS, cité dans le communiqué.

En plus de l'actualité, le nouveau bâtiment sur le campus de l'EPFL abritera les activités actuellement localisées dans le bâtiment de La Sallaz (radio) et les cars de reportage. Les studios cantonaux seront pour leur part tous maintenus. Les synergies créées par le regroupement de l'actualité permettront de dégager des moyens pour renforcer les rédactions régionales, selon la RTS.

Toujours présente à Genève

Genève, avec le bâtiment emblématique de la Tour, restera un site de production important pour la RTS, assure-t-elle. La plupart des magazines d'informations resteront produits dans la cité de Calvin, en synergie avec les autres magazines de société.

Trois développements sont en cours de réalisation et garantiront une forte présence à Genève, annonce en outre la RTS. Un nouveau studio »info Genève« sera créé dans la tour et inauguré en octobre 2020. Il offrira des conditions d'accueil et de duplex aux personnalités présentes à Genève et permettra notamment une couverture renforcée de l?actualité genevoise.

Deux nouveaux pôles de production sont créés en parallèle. Pour le premier, il s'agit de »Genève Vision«, le pôle médias sur la Genève internationale, dont les premières productions sont lancées actuellement.

Pour le second, il s'agit d'un pôle de création digitale que la RTS propose de développer en partenariat avec la branche, les milieux culturels, les hautes écoles, la Ville et le Canton de Genève. Plusieurs partenaires potentiels ont déjà manifesté leur intérêt. Ce pôle permettra de »positionner Genève dans le domaine de la création digitale«, indique la RTS.

Eviter au maximum des licenciements

Ce vaste projet se développera en concertation avec les équipes professionnelles, d'ici à 2025. Des solutions sont et seront recherchées pour limiter au maximum la réduction de places de travail à Genève. La RTS répond ainsi aux inquiétudes des autorités genevoises, explique-t-elle.

Canton et ville ont d'ailleurs aussitôt réagi. Ils »prennent acte des engagements de la RTS et seront attentifs à ce que ces promesses se traduisent en actes concrets«, écrivent-ils. La perspective du déménagement à Lausanne avait suscité une levée de boucliers dans le landerneau genevois l'an dernier.

Sondage interne

Selon un sondage interne au sein du personnel de la RTS transmise à Keystone-ATS, 64% du personnel sondé à Genève et 39% à Lausanne indique ne pas adhérer au projet, selon le Syndicat suisse des mass media (SSM) romand. Le taux de participation s'est élevé à 45,2% à Genève (461 réponses) et 38,59% à Lausanne (186 réponses). La question posée était: »J'adhère au projet Campus RTS tel qu'il nous est présenté aujourd'hui«.

Les résultats confirment un déficit de confiance à l'égard de la manière dont le projet a évolué, selon le SSM. Il salue toutefois »l'engagement de la direction à réduire l'impact sur l'emploi du déménagement à Ecublens«, mais exige »une consultation du personnel à l'image de celle menée en janvier 2019, associée à une réelle prise en compte des avis des professionnels«.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • donnemoiducash le 27.02.2020 12:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    $£¥

    je ne comprends pas leur envie de délocaliser alors qu'ils ont un building tout neuf à Genève. Jeter les sous par la fenêtre

  • Complot international le 27.02.2020 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    Alors les frontaliers

    Et les petits malins partis habiter en France pour gagner plus encore vont poser leurs gains de change sur l'autoroute. Retour de manivelle et en plus ça va faire râler XR.

  • L'oeuil du Léman le 27.02.2020 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    Très bien

    La rts de rapproche du centre géographique de la Suisse romande. Cela permettra de mieux tenir compte des régions périphériques.

Les derniers commentaires

  • Gerard le 02.03.2020 19:10 Report dénoncer ce commentaire

    Comprends mieux maintenant

    Ah ca sert a ca Billag?

  • Lau$$anne covid-19 le 02.03.2020 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    L'accent des cervelas grillés

    RTS et LHC, même combat dans la nullité. Ça fait toujours plaisir de voir des cancres incapables qui, non seulement ne foutent rien mais sont plein de tunes.

  • quand la RTS déménage in big vilage le 02.03.2020 17:34 Report dénoncer ce commentaire

    le gos de vaud

    Normalement Genève est une principauté à l'instar de Monaco etc...et en plus a Genève on normalement on doit parler anglais en premier francais allemand en second, bref pour beaucoup d'étrangers Genève est la Capitale de la Suisse, c'est dommage que je ne suis pas dans la politique de cette ville, j'avais prit un autre chemin....

  • délocalisation le 01.03.2020 18:04 Report dénoncer ce commentaire

    bonne idée

    Et le Call Center de Naxoo est expatrié à Marrakech, mais notre Serafe facturera la qualité de la RTS de Zurich.

  • Facteur Hyacinthe le 01.03.2020 14:52 Report dénoncer ce commentaire

    Eglise au milieu du village

    Henri Dès, Vincent Kucholl et Vincent Veillon, concerts légendaires du Montreux Jazz, les Babibouchettes, Marie-Thérèse Porchet, François Silvant et encore sûrement plein d'autres: tous vaudois. Et certainement de nombreux artistes et journalistes valaisans, fribourgeois, neuchâtelois et jurassiens également. En revanche, qu'ont fait les Genevois de vraiment créatif pour la Romandie à la RTS pendant toutes ces générations télévisuelles à Genève ? Si on établissait un bilan ? C'est un juste retour des choses, même ce sont surtout les Actualités qui semblent concernées par ce déménagement.

    • Cé qué lé no le 02.03.2020 18:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Facteur Hyacinthe

      ils ont ouvert les vannes au Seujet. Vannes fermées, vaud valais inondé, sous l'eau. Le grand lac de Genève aurait triplé son volume

    • Facteur Hyacinthe le 02.03.2020 20:40 Report dénoncer ce commentaire

      Vous voulez jouer ?

      Quel est le rapport entre vos vannes et la RTS, concrètement ? Si VD, VS et F détournaient leurs cours d'eau, Genève serait plus désertique que la Sahel.