Valais

16 août 2010 22:44; Act: 16.08.2010 20:11 Print

La course Verbier-Grimentz menacée

par Grégoire Corthay - Le Grand Raid en VTT, qui aura lieu samedi, peine à attirer sponsors et coureurs. Son futur s’annonce incertain.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

La pérennité de la mythique course est en danger, a révélé dimanche l’émission Sport dimanche de la TSR. «On tire déjà la langue financièrement depuis deux ans. Et cette année, on peine vraiment à attirer les 3000 coureurs escomptés pour équilibrer notre budget», observe Michel Seppey, président du comité d’organisation.

Alors qu’il tablait sur 3000 participants, le big boss du Grand Raid précise qu’il comptabilisait lundi moins de 2200 inscriptions. «C’est un chiffre inquiétant. Si on n’atteint pas les 2500 inscrits samedi, nos comptes vont être sérieusement dans le rouge», précise-t-il.

Le manque d’attirance pour l’épreuve est peut-être à chercher au niveau de l’explosion des frais d’inscription. Lâchés par plusieurs sponsors, les organisateurs ont en effet décidé de les augmenter drastiquement. L’inscription a bondi de 100 à 180 fr. pour le grand parcours entre Verbier et Grimentz! Cela afin de couvrir 40% du budget de 1,2 million de francs de la manifestation (contre 30% encore l’an passé).

«On a reçu une vingtaine d’e-mails assez chauds de coureurs mécontents, explique Michel Seppey. Les finances de participation étaient restées pratiquement inchangées depuis vingt ans. Si on avait été plus malins ou visionnaires, on aurait dû les augmenter progressivement.»

Malgré tout, il veut y croire: «La météo s’annonce bonne pour samedi. Les gens attendent sans doute le dernier moment pour s’inscrire.»