Arc Jurassien

14 février 2012 12:43; Act: 14.02.2012 14:49 Print

La criminalité des immigrés tunisiens explose

par Frédéric Nejad - Les chiffres, implacables et vertigineux, sont dévoilés par le commandant de la police cantonale jurassienne: entre novembre 2011 et janvier 2012, le nombre de Tunisiens identifiés par ADN pour des délits a augmenté de 200%.

storybild

Olivier Guéniat, commandant de la police jurassienne. (Photo: Keystone)

Une faute?

Il ne s'agit pas d'une affiche ni d'un tract d'un parti de la droite populiste, mais d'une réalité présentée mardi matin par le commandant de la police cantonale du Jura dans le journal «Le Matin».

Considéré comme proche des socialistes, Olivier Guéniat dévoile le lien entre l'augmentation massive des demandes d’asile tunisiennes en Suisse en 2011 (+619% par rapport à 2010, soit 2474 demandes de Tunisiens en 2011) et la forte augmentation des délits liés à la criminalité. «Dans l’espace sécuritaire de l’arc jurassien, par exemple, le nombre de vols par effraction commis dans les voitures a doublé en mai et en juin 2011 par rapport à la moyenne de janvier à avril, puis sextuplé de juillet 2011 à janvier 2012», souligne-t-il.

En parallèle, Olivier Guéniat constate que le nombre de ressortissants tunisiens, arrivés dans la région après le Printemps arabe et identifiés par des tests de l'ADN pour ces mêmes délits a augmenté de 200% entre novembre 2011 et janvier 2012.

Le commandant de la police souligne que ce phénomène est «ponctuel et conjoncturel, quand bien même inacceptable. Le destin de ces réfugiés est simplement sans espoir chez nous et leur pécule quotidien, suite à la non-entrée en matière statuant leur demande, ne leur permet même pas de boire trois cafés». Il refuse donc toute stigmatisation facile d'une communauté d'immigrés.