Apologie des ceintures d'explosifs

07 mars 2011 18:05; Act: 07.03.2011 20:34 Print

La justice condamne un poète tunisien

Le président de l'association Ez-Zeitouna a été condamné par la justice neuchâteloise à 90 jours-amendes avec sursis pendant deux ans et à 300 francs de frais.

Une faute?

Le Tunisien établi à Neuchâtel avait fait l'apologie des ceintures d'explosifs dans un poème publié sur internet.

Une ordonnance pénale a été rendue le 9 février pour infraction à l'article 259 du Code pénal, c'est-à-dire pour incitation publique au crime ou à la violence, a indiqué lundi à l'ATS Pierre Cornu, procureur général. Le Tunisien ayant fait opposition dans les délais, l'affaire est donc renvoyée au Tribunal de police à Boudry, a ajouté le magistrat.

M. Cornu avait ouvert une instruction contre le poète controversé le 5 janvier 2011. Les Jeunes UDC du Valais romand ont de leur côté écrit le 6 au Ministère public pour dénoncer l'affaire.

(ats)