Résidences secondaires (VS)

10 mai 2012 20:36; Act: 10.05.2012 20:39 Print

La lex Weber s'invite au parlement

L'initiative sur les résidences secondaires était au coeur de plusieurs interventions urgentes jeudi au Grand Conseil valaisan.

Sur ce sujet
Une faute?

Les députés ont largement accepté une résolution portée par le PDC, demandant au Conseil d'Etat de relayer les préoccupations valaisannes à Berne.

L'inquiétude des députés s'est exprimée également dans deux interpellations urgentes venant des rangs du PLR et de l'alliance de gauche. Jean-Michel Cina, chef du département valaisan de l'économie, de l'énergie et du territoire, a rappelé la ligne suivie par le canton dans le flou juridique ambiant.

Le gouvernement valaisan soutient la délivrance de permis de construire pour les résidences secondaires jusqu'à fin 2012. Les règlements communaux déjà en vigueur visant à maîtriser le développement des résidences secondaires ne seront pas d'office caducs dès le 1er janvier 2013, mais seront réexaminés au cas par cas, a souligné Jean-Michel Cina.

Le canton défend aussi la possibilité dans toutes les communes de vendre une résidence secondaire ou principale en tant que résidence secondaire, «pour le bâti existant». «Mais cela n'est pas acquis», prévient le conseiller d'Etat.

Enfin, concernant les oppositions systématiques d'Helvetia Nostra lors de la mise à l'enquête publique de projets de construction, le gouvernement valaisan réfléchit à une solution pour accélérer la procédure. «Puisque le Conseil d'Etat a adopté une position claire, ces recours pourraient directement passer au tribunal cantonal», a-t- il expliqué.

Les députés ont refusé une résolution urgente issue des rangs UDC demandant la mise en oeuvre d'une législation fédérale urgente. La résolution a reçu le soutien du libéral-radical Philippe Nantermod pour qui «une loi est plus démocratique qu'une ordonnance».

(ats)