Moutier (BE)

02 octobre 2019 11:34; Act: 02.10.2019 15:17 Print

La nouvelle votation est prévue le 21 juin 2020

Mercredi, le maire de la commune prévôtoise a annoncé la prochaine votation sur la sortie de Moutier du canton de Berne.

Sur ce sujet
Une faute?

Partant du constat qu'il n'y aura pas de recours au Tribunal fédéral, le Conseil municipal de Moutier (BE) a décidé de fixer au 21 juin 2020 la nouvelle votation sur l'appartenance cantonale. L'exécutif communal estime avoir la compétence pour organiser le vote.

«Cette date pourra être tenue si tous les partenaires sont de bonne foi mais pour le moment, elle n'est pas gravée dans le marbre», a déclaré mercredi devant la presse Valentin Zuber, membre du Conseil municipal qui va présider la délégation aux affaires jurassiennes. «Le plus important est de mettre en place un processus qui soit le plus propre et le plus inattaquable possible», a-t-il ajouté.

(Le gouvernement bernois est consterné)

«Supprimer le vote par correspondance»

Le Conseil municipal considère que le processus mis en place par la Feuille de route du 4 février 2015, adoptée conjointement par le Conseil-exécutif du canton de Berne, le Gouvernement jurassien et le Conseil municipal de Moutier, demeure valable.

Le laps de temps, qui va jusqu'en juin 2020 «est par ailleurs suffisamment long pour permettre de mener à bien les discussions qui devront avoir lieu sous l'égide de la Confédération, entre les cantons de Berne et du Jura et auxquelles le Conseil municipal entend être associé», a déclaré le maire Marcel Winistoerfer. Ce dernier a expliqué que les modalités d'organisation du nouveau vote constitueront le point fort des négociations.

Selon Valentin Zuber, qui ne sera désormais plus porte-parole de Moutier Ville Jurassienne, «il serait opportun de supprimer le vote par correspondance». Le conseiller municipal a ajouté que «toutes les mesures de surveillance, qui ne ralentiraient pas exagérément le processus, seront bonnes à prendre».

(Vote annulé: les réactions)

Maire en retrait

Valentin Zuber a toutefois tenu à rappeler que le scrutin de 2017, co-organisé par le canton de Berne, avait été particulièrement surveillé. La législation d'exception mise en place pour la votation du 18 juin 2017 devra être reproduite, a-t-il ajouté. La Municipalité va toutefois discuter avec tous les partenaires pour voir «comment améliorer encore la surveillance et les contrôles».

Outre une plus grande implication de la Confédération,«nous souhaitons aussi impliquer les partenaires à Moutier, comme les partis politiques et le législatif. Les griefs du tribunal ne mettent d'ailleurs pas fondamentalement en cause la surveillance opérée par la Municipalité, mais plutôt la communication du maire», a expliqué Valentin Zuber.

Le Conseil municipal a donc décidé que la délégation aux affaires jurassiennes sera présidée par Valentin Zuber. Marcel Winistoerfer restera en retrait, car «on m'a reproché une trop grande intrusion et implication», a-t-il déclaré.

La décision de la Municipalité de Moutier a suscité l'incompréhension des antiséparatistes. «Je trouve gros de vouloir revoter sans faire un bilan de ce qui n'a pas fonctionné et pourquoi ça n'a pas fonctionné», a déclaré à Keystone-ATS Patrick Röthlisberger, président de Moutier-Résiste.

De son côté, le canton de Berne n'a pas tenu à s'exprimer mercredi à ce sujet. Le Conseil-exécutif communiquera sa position dans les prochains jours.

Pas la qualité pour recourir

Par rapport à un recours au Tribunal fédéral (TF), le maire a expliqué que la Municipalité n'avait pas la qualité pour recourir en matière de droits politiques. Cette dernière n'aurait pu saisir la juridiction suprême que pour se plaindre d'une atteinte à son autonomie communale, ce qui n'apparaît pas être le cas en l'espèce, a-t-il ajouté.

La Municipalité rappelle que la renonciation des recourants à aller au TF «ne saurait absolument pas être interprétée comme la reconnaissance du bien-fondé des décisions rendues en première et deuxième instances bernoises». Les recourants ont suivi les recommandations de Prévôtois pro-Jurassiens qui avaient recommandé lors d'assises le 12 septembre de revoter au plus vite pour éviter une longue procédure.

La Municipalité de Moutier est revenue aussi mercredi sur les quatre motifs d'invalidation retenus par le Tribunal administratif bernois. Elle a réitéré que la tenue du registre électoral était correcte. Concernant de prétendues domiciliations fictives, le Conseil municipal observe qu'il «ne s'agit toujours, à ce stade, que de forts soupçons portant sur 20 cas, aucune procédure administrative en bonne et due forme n'ayant été ouverte jusqu'ici».

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marco le 02.10.2019 13:14 Report dénoncer ce commentaire

    Et ensuite?

    Quand est prévue la nouvelle votation qui suivra celle-ci parce que le résultat aura été invalidé à cause de la couleur des bulletins de vote qui déplait à un groupe quelconque?

  • ric67 le 02.10.2019 13:49 Report dénoncer ce commentaire

    8 mois de magouilles à venir !!!

    La région connaissant visiblement un système clanique proche de celui qui prévaut dans les Balkans, la Suisse a 8 mois pour former des casques bleus pour organiser un scrutin où les magouilles et le trucage des votes vont débuter des aujourd'hui !!!!

  • Pascal le 02.10.2019 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    Et le cirque continue

    Ils sont tellement sûrs de leur bon droit qu'ils ont renoncé à faire recours! Prochain objectif, comment tricher dans être découverts !

Les derniers commentaires

  • Dann le 05.10.2019 13:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Jura n'aime pas Moutier...

    Quand je vois tant d'intérêt pour un bled sans saveur, sans avenir, sans charisme mais surtout un village où les fermetures et faillites s'enchaînent et ça n'est pas fini. Quel courage les Vrais jurassiens de se mettre sur le dos un boulet pareil. Énormément d'Ajoulots entre autres qualifient Moutier d'hémorroïde indésirable pour leur joli canton.

    • Grutli le 05.10.2019 17:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dann

      Ben voyons, un bernois qui parle au nom des Ajoulos... Bref...

    • Dann le 05.10.2019 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Grutli

      C'est ça.. Vous n'avez pas une autre connerie?

  • jdj le 03.10.2019 12:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et le courage, il est où ?

    Mais pourquoi ont-ils tellement peur d'aller au tribunal fédéral ? De peur que la tricherie soit confirmée ? Quand on dénigre et on lynche à tout va son adversaire, on se doit d'aller jusqu'au bout !

    • Dann le 05.10.2019 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @jdj

      Oui mais ce ne sont pas ces quelques demeurés qui vont aller au TF. La risée qui fait désormais rire jaune..

  • G.C le 03.10.2019 06:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il y a quand même...

    5 votation sur le même sujet depuis 1979... quand la démocratie n'est vraiment pas correct... je ne suis pas projurassien ou probernois mais il y a un moment où il faut reconnaître que c'est pas en forçant le destin que vous vivrez mieux après... ABE

  • neutral isation le 02.10.2019 21:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    paix amour liberté et fleur

    je viens de lire tous les commentaires. les pro des 2 camps vont s invectiver méchamment encore 8 mois. j hesite entre arreter de lire un tel niveau d arguties et d inepties ou de me faire du pop corn pour assister a un mauvais vaudeville. allez les excités du bernxit et du jurainn, faites vous des becs.

  • Un Tavannois le 02.10.2019 19:50 Report dénoncer ce commentaire

    La Question Jurassienne...

    C'est pour moi comme la version longue d'un film que j'ai pas envie de voir...