Vaud

05 août 2015 11:40; Act: 05.08.2015 16:17 Print

La numérisation des films suisses stoppée par Berne

Le contrôle des finances de la Confédération n’est pas content de la façon dont les fonds mis à disposition par Berne pour la cinémathèque suisse à Lausanne sont utilisés.

storybild

La numérisation de films à la Cinémathèque suisse est pour l'instant bloquée. (Photo: Keystone/Laurent Gillieron)

Une faute?

La Cinémathèque suisse mène de front plusieurs projets. Tout d’abord, elle est en train de construire un nouveau centre destiné à l’archivage et aux recherches à Penthaz (VD). Le bâtiment devrait être terminé en 2018. L'ouverture du bâtiment est finalement prévue en 2019 seulement. Le chantier est devisé à 50 millions de francs. Ensuite, les archives nationales du film doivent digitaliser des milliers de bobines de films et de sons. Mais problème: les personnes en charge de cette mission auraient mal anticipé la détérioration rapide des films et les avancées technologiques de numérisation. Afin de pallier ce problème et accélérer la numérisation de ce patrimoine cinématographique, le gouvernement a mis à disposition deux crédits extraordinaires de 19,2 millions de francs. Mais l’utilisation de cet argent pose problème selon le contrôle des finances. Selon le «Tages Anzeiger», le principal problème réside dans l'attribution des mandats à des entreprises externes. Selon le rapport, «des commandes auraient été passées sans appel d'offre ou alors avec un cahier des charges peu clair.»

Problèmes dans la gestion de projets

Son rapport, dévoilé mardi par le «Tages Anzeiger» a de lourdes conséquences. Il met un terme pour l’instant à la numérisation de trésors filmés et au chantier. Marc Wehrlin, président de la fondation des archives nationales du film, cette décision est incompréhensible. «Nous sommes conscients d’avoir eu des problèmes de management de projet, mais ils ont été corrigés depuis les remarques faites en 2013 par le contrôle des finances.» Du côté de l’office fédéral de la culture, Laurent Steiert, responsable-adjoint de la section film déclare: «La cinémathèque a fonctionné pendant des années comme une institution collectant des biens culturels. Et il y avait énormément à rattraper sur le plan comptable.»

Déblocage à la fin 2015

Pour le moment, Marc Wehrlin est frustré. On sait exactement de quels appareils et logiciels nous avons besoin pour mener à bien notre œuvre de conservation. Mais nous ne pouvons pas passer commande et aller de l’avant. Du côté de la Confédération, l’office de la culture espère un déblocage d’ici la fin de l’année.

(jbm)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luc Besson-God-Art le 05.08.2015 13:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un gestionnaire

    Un centre à 50 millions pour le cinéma suisse, on croit rêver... Il aurait été avisé de nommer un gestionnaire à la tête de ce bordel - on connaît le rapport à l'argent des gens de culture...

  • Wenger Expo2 le 05.08.2015 13:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Culture incompétente

    Marc Werhlin est frustré parce qu'il ne peut pas acheter ses machines onéreuses et continuer à numériser des films que personne ne regardera jamais ? Le pauvre petit. Moi je suis frustré parce que des incapables incompétents dilapident l'argent public ! Et comme par hasard c'est toujours dans la culture...

  • F. Ceppi le 05.08.2015 14:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je sais où vont nos impôts ...

    Ouf, me voilà rassuré, je sais a quoi serve nos impôts. C'est très bien de faire quelque chose pour le patrimoine cinématographique Suisse, mais je pense qu'il aurait été judicieux de mettre une personne indépendante de tout ça afin de gérer les finances. L'art ok, mais pas à n'importe qu'elle prix.

Les derniers commentaires

  • Larousse le 05.08.2015 17:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça fait peur!

    Tous ces gens qui parlent "culture" et ne sont pas capables d'aligner une phrase sans y laisser trois fautes: j'hallucine!!!

    • Aie le 05.08.2015 20:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      !!! ?

      3 ! ! ! N'est pas correcte en français.......

  • Fanfan le 05.08.2015 16:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la réalité

    Il y a vraiment des films Suisse qui valent la peine d'être archivés? Avant de parler de bien culturel regarder les NAVETS insipides que personne (comparé à la population suisse ou européenne) ou presque n'a vu et dans tous les cas que personne n'a envie de revoir! Ont à des points forts en Suisse et de magnifiques choses mais en aucun cas le cinéma!! Et encore moins à un tel coût

  • Gil le 05.08.2015 16:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Retour vers le futur

    Avec des moyens pareils, pourquoi ne pas faire de vrais studios pour que les films Suisses soient de meilleure qualité a l'avenir ? Le passé c'est bien beau mais le passage au numérique ça n'améliore pas le contenu d'un navet... Sinon le monsieur il est gentil de savoir quel matériel il lui faut, mais une mise en concurrence ne fait jamais de mal.

  • Chouette le 05.08.2015 15:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super

    Moi j'ai mangé une glace à la fraise en dessert ce midi et mon chien s'appelle Moka.

    • un Gruérien le 05.08.2015 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      hiboux

      ahhh ben moi Ai eu plus de chance, me suis fais une bonne fondue vacherin suivie de meringues et double crème. Par contre je n'ai pas de chien, mais ma peluche s'appelle twinnie ;-)

    • Lucie le 05.08.2015 17:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Mignon

      c'est sympa ça ^^ Moka ! gratouilles à lui :) salutations

    • Expat le 05.08.2015 18:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      La vie !

      Bonjour moi j'ai mangé un succulent Tom yam et ma copine s'appelle Toy!... Alors elle es pas belle la vie;-)

  • F. Ceppi le 05.08.2015 14:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je sais où vont nos impôts ...

    Ouf, me voilà rassuré, je sais a quoi serve nos impôts. C'est très bien de faire quelque chose pour le patrimoine cinématographique Suisse, mais je pense qu'il aurait été judicieux de mettre une personne indépendante de tout ça afin de gérer les finances. L'art ok, mais pas à n'importe qu'elle prix.

    • danii le 05.08.2015 15:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      l'art...

      ... Cher Monsieur est un bien précieux dont il ne faut pas priver les autres parce que vous ne vous y intéresser pas. Le cinéma fait partie de notre patrimoine, de sa culture, de son histoire. Voulez vous vivre dans une société comme celle que semble désirer l' État Islamique qui détruit tout ce qui fait le patrimoine de sa propre culture? Moi pas. Je trouve ça affligeant. Malheureusement en Suisse la culture est souvent le parent pauvre...

    • Zagmirmal le 05.08.2015 16:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      danii

      Le parent pauvre ? C'est quoi cette ineptie ? Quel est le budget pour la culture : CH + cantons + communes. Fais le calcul et après on discutera... Et je be parle pas de mentionner le sponsoring privé et les mécènes, parlons juste d'argent public pour la culture !