Suisse

15 novembre 2019 13:27; Act: 15.11.2019 13:43 Print

La pollution à la benzidine préoccupe les Valaisans

Plusieurs députés valaisans ont évoqué vendredi la pollution à la benzidine liée à l'ancienne décharge de Gamsenried. Un nouveau contrôle est prévu en décembre.

storybild

Des variantes d'assainissement de l'ancienne décharge de Gamsenried dans le Haut-Valais sont attendues pour le printemps prochain. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La pollution à la benzidine était au coeur d'une dizaine d'interventions vendredi au Grand Conseil valaisan. Un moratoire sur les travaux de la troisième correction du Rhône, soupçonnés d'être liés à la pollution, a été rejeté.

Questions, interpellations urgentes, postulats urgents: le parlement cantonal a utilisé divers outils pour évoquer et poser des questions sur l'ancienne décharge de Gamsenried dans le Haut-Valais et la pollution à la benzidine.

Dans une longue intervention, Jacques Melly, chef du département de la mobilité, du territoire et de l'environnement, a retracé l'historique du dossier, rappelé les diverses expertises, analyses et investigations menées. Des éléments dont les médias se sont fait en partie l'écho ces dernières semaines.

Jacques Melly a notamment réaffirmé que la situation était sous contrôle. Sur la base des connaissances actuelles, la pollution à la benzidine ne présente pas de risque pour la santé de la population. Des variantes d'assainissement de l'ancienne décharge de Gamsenried, où l'entreprise Lonza a déposé des déchets entre 1918 et 1978, sont attendues pour le printemps prochain.

Le 18 octobre dernier, le département a indiqué que deux puits d'irrigation privés étaient pollués par la benzidine. Deux contrôles ont été menés depuis. Un captage supplémentaire a été contrôlé à la fin octobre et le sera à nouveau en décembre, a précisé Jacques Melly.

Pas de moratoire sur R3

Le plénum a refusé par 83 voix contre 40 et 2 abstentions un postulat urgent porté par des députés UDC, PLR et PDC. Il demandait un moratoire sur les travaux de la troisième correction du Rhône (R3) touchant à l'étanchéité du lit du fleuve, afin de «prendre le temps de comprendre ce qui s'est passé et d'en tirer des leçons».

Jacques Melly a réfuté les termes du postulat et appelé les députés à le classer. Il a rappelé qu'une expertise a jugé «hautement improbable» que la pollution de la nappe phréatique soit liée aux pompages effectués dans le cadre de R3.

Le chef du département de l'environnement a en outre rappelé la nécessité de continuer à mener les travaux de protection contre les crues «pour la sécurité des personnes et des biens». Les Verts ont rejeté le postulat, jugeant le moratoire «inadéquat».

«La benzidine était sans doute déjà présente, mais elle n'avait pas été détectée. Ce n'est pas R3 mais la décharge de Gamsenried qui est la cause de la pollution», a noté Vincent Degen (Verts). Le parti a proposé plutôt la mise sur pied d'un groupe de travail interpartis.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • ad le 15.11.2019 14:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pollution

    oui bien-sûr on ne fait rien... on prend le temps... et on laisse cette pollution qui finit dans la rivière et dans le lac ... merci nos politiciens. on devrait faire payer l'entreprise pour cette pollution qui est très grave.

  • Jean Dubout le 15.11.2019 14:03 Report dénoncer ce commentaire

    hahahaha

    60 ans de déchets toxiques, aucun risques. Pas besoin de nettoyer. Trop cher, pas de bénéfices en termes de santé publique. Il y a des bien meilleurs investissements, et il ne faut pas faire fuire les entreprises privées.

  • Marcus le 15.11.2019 15:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Melly dehors

    Les valaisans mais pas Melly, en charge du dossier !

Les derniers commentaires

  • michel michel le 16.11.2019 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le meilleur

    Arrêter de critiquer Melly sait le meilleur conseiller en Valais, surtout pour couper les rubans et cacher la merde au chat.

  • Nicolas le 16.11.2019 08:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et là triche continue

    comment un kosovare a fait pour ouvrir un garage sans avoir un permis de séjour ...bizarre ,bizarre

  • Momo le 16.11.2019 08:08 Report dénoncer ce commentaire

    Pour Melly tout va très bien madame la marquise .

    Sur la base des connaissances actuelles, la pollution à la benzidine ne présente pas de risque pour la santé de la population ? Mais sur quelles bases les connaissances de Melly se sont-elles portées ? AFFAIRE JOËL ROSSIER. MONSIEUR JACQUES MELLY, N'OUBLIEZ PAS DE DIRE TOUTE LA VERITE AU VALAIS AVANT VOTRE RETRAITE . Sur internet . Muet comme une carpelonziennne . Nouvelle espèce de poisson qui dans ses législatures c'est muté dans le haut Valais

  • Amédée Prougnard le 16.11.2019 08:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cépages hybrides

    Voilà pas que du vin genevois va pousser sur le sol valaisan.

    • Marcus le 16.11.2019 16:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Amédée Prougnard

      La Prougne, tu t enfoncés avec ce commentaire ! Que fait le vin genevois dans cette grave affaire de santé ? Rossier a dit la vérité mais comme elle n est pas bonne a entendre, il a été poliment prié d aller ailleurs. Au lieu de profiter de l assainissement du Rhône , Melly répond que sans dépenser un franc, dans 50 ans, tout sera normal !

  • Al Laclairefontaine le 16.11.2019 07:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme les vignerons

    Les Valaisans se fontent complètement de ça, il ny a que le fric que les touristes peuvent leur laisser qui les intéressent.

    • Momo le 16.11.2019 09:23 Report dénoncer ce commentaire

      Al Laclairefontaine Si tu veux être claire non com

      Peut-être que comme le reste de la Suisse et du monde . Si le fric n'était pas , le monde s'en porterait mieux . Et je penses que quasiment tous ne pensent qu aux fric et usent de tout les moyens possibles et parfois illégaux pour s'enrichir . Mais pour cela seul la politique peut les aider soit par des lois ( glyphosate RFFA) soit en détournant la tête en espérèrent passé les législatures tranquillement , ainsi laisser les problèmes pour les générations futures .

    • John l'Éveillé le 16.11.2019 17:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Al Laclairefontaine

      BIEN VU ...et le fric des gros investiteurs m-gouilleurs