Restructuration à «L'Express» et «L'Impartial»

04 décembre 2008 12:03; Act: 04.12.2008 12:12 Print

La rédaction propose de réduire les horaires

La rédaction de «L'Express» et de «L'Impartial» a présenté des propositions de réduction d'horaires de travail à la Société neuchâteloise de presse (SNP), éditrice des deux quotidiens.

Sur ce sujet
Une faute?

La direction de la SNP devrait annoncer sa décision en fin de la semaine.

Une rencontre a eu lieu mardi entre une délégation des journalistes et des représentants de la direction de la SNP, a indiqué jeudi à l'ATS un membre de la rédaction. Selon lui, les rédacteurs ont soumis à la direction des propositions de réduction du temps de travail.

Celles-ci devraient permettre le maintien de deux des six postes dont la direction envisage la suppression. Les responsables de la SNP étudient aussi de leur côté des solutions de moindre mal. Selon la rédaction, les décisions définitives sur les suppressions de postes prévues devraient intervenir à la fin de la semaine.

Entretiens individuels

Les discussions avec la direction se poursuivent sur le mode d'entretiens individuels, a précisé la rédaction. Parallèlement, celle-ci est en contact avec le syndicat Impressum pour élaborer des propositions de plan social en faveur des journalistes qui resteront sur le carreau.

En novembre, la direction de la SNP a annoncé la suppression de quinze postes de travail au sein du groupe, dont dix à la rédaction de «L'Express» et «L'Impartial», soit presque le quart de l'effectif. Quatre licenciements ont déjà été prononcés. Les réductions de postes ont été motivées par la chute des revenus publicitaires.

Chômage partiel exclu

Le service cantonal de l'emploi a rejeté les mesures de chômage partiel présentées par la SNP, après deux jours de grève de la rédaction les 14 et 16 novembre. Le caractère structurel des problèmes financiers de la SNP exclut le recours au chômage partiel, réservé aux cas de difficultés conjoncturelles, a justifié le service.

(ats)