Neuchâtel

12 décembre 2015 20:13; Act: 12.12.2015 20:13 Print

La section cantonale du PBD se saborde

Face au manque de motivation de ses membres, l'antenne neuchâteloise du parti renonce. Rien à voir avec le départ de sa conseillère fédérale.

storybild

(Photo: Keystone)

Une faute?

Le Parti bourgeois démocratique (PBD) du canton de Neuchâtel a annoncé samedi sa dissolution. La décision, motivée par un manque d'engagement des membres, a été prise mercredi en assemblée générale. Les sept élus communaux du parti se retrouvent sans étiquette.

La décision sera effective à la fin de l'année, indique le parti dans un communiqué. Fondée en 2010, deux ans après le parti national, la section «n'a jamais pu prendre son envol».

Le comité cantonal a démissionné en bloc lors de l'assemblée et la décision de dissoudre le PBD neuchâtelois a été prise dans la foulée. Elle fait suite au constat du «manque dengagement» des membres lors des élections fédérales ou en vue de la rédaction dun nouveau programme politique cantonal, note le comité.

Le parti précise qu'il n'y a «aucune corrélation» avec le départ de la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf. Les quatre élus communaux de Peseux et les trois de Cortaillod deviennent donc des élus sans étiquette. La section n'a pas d'élu au plan cantonal.

(nxp)