Neuchâtel

02 décembre 2011 12:44; Act: 02.12.2011 14:26 Print

Le 144 réservé aux urgences vitales

La prise en charge des patients qui appellent le numéro d'urgence 144 n'est plus satisfaisante dans le canton de Neuchâtel.

Une faute?

Dès 2013, dans le canton de Neuchâtel, il faudra composer le 0848 134 134 en cas d'urgence non vitale (conseils pour un enfant malade, pharmacie ou médecin de garde), et non plus le 144.

Le dispositif neuchâtelois d'appels sanitaires actuel est éclaté entre plusieurs services cantonaux et communaux, une centrale d'alarme et trois centrales d'engagement. Lourd, complexe et peu efficace pour une population de 170'000 habitants, il n'est plus adapté, indique vendredi la Chancellerie d'Etat du canton.

Ce qui pose problème est l'absence d'une véritable formation et d'une supervision médicale dans le domaine des urgences santé pour les opérateurs de la centrale (CET) de la police neuchâteloise, chargée de recueillir ce genre d'appels. De plus, un problème d'éthique se pose lorsque des policiers y répondent.

Saturation

En l'absence de filtre professionnel adapté, les deux autres systèmes d'appels sanitaires arrivent également à saturation. La ligne pédiatrique mise sur pied par Hôpital neuchâtelois aura recueilli plus de 20'000 appels en 2011, soit 57 par jour, ce qui rend cette prestation problématique.

Face à ce constat, le Conseil d'Etat neuchâtelois a décidé de centraliser tous les appels dédiés au 144, à la médecine de garde et à la hotline pédiatrique au sein d'une centrale sanitaire professionnelle unique. Une collaboration avec le canton du Jura avait d'abord été sollicitée, mais celui-ci a entre-temps décidé de créer sa propre centrale.

Suite à un appel d'offres, le choix s'est porté sur la Fondation Urgence Santé Vaud (FUS-VD). En pratique, il sera recommandé à la population d'utiliser le numéro 144 uniquement pour les urgences vitales. Une campagne d'information sera lancée dès janvier.

(ats)