Point de situation

23 août 2019 15:11; Act: 23.08.2019 15:23 Print

Conseil d'Etat: Le canton a profondément changé

Le gouvernement neuchâtelois a tiré le bilan de mi-législature, revenant sur les multiples projets de transports qui attendent le canton.

storybild

Alain Ribaux, président du Conseil d'Etat neuchâtelois, a rappellé les principaux projets du programme d'impulsions.

Sur ce sujet
Une faute?

Le canton de Neuchâtel a inversé la tendance et rompu la spirale négative, a déclaré vendredi Alain Ribaux, président du Conseil d'Etat, à l'occasion d'un bilan de mi-législature devant les journalistes. Selon lui, le canton a profondément changé en quelques années.

En moins de dix ans, le nombre de communes a été divisé par deux, la suppression des districts a été acceptée et le canton a vu l'émergence de quatre régions, a ajouté le conseiller d'Etat. Plusieurs projets d'envergure ont abouti, dont les contournements routiers du Locle et de La Chaux-de-Fonds et le tracé de ligne directe ferroviaire entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds.

«La ligne directe permettra de relier à l'horizon 2030 plusieurs régions d'une même agglomération de 140'000 habitants en 14 minutes», a expliqué Laurent Favre, chef du Département territorial et de l'environnement. «On veut un effet comme le M2 à Lausanne», car les deux grandes villes seront aussi proches que deux quartiers de Lausanne.

Le directeur régional des CFF Ouest, Alain Barbey, a ajouté qu'après Le Léman Express, le prochain chantier d'envergure sera la ligne directe entre les deux villes. Ce tracé se fera en voie normale et par des trains conventionnels pour qu'ils puissent se connecter aux grandes agglomérations.

Il a rappelé que la ligne directe n'empêchera pas les travaux dès 2021 pendant huit mois sur la ligne actuelle qui sera interrompue pendant huit mois. «Les travaux auront lieu surtout dans les tunnels et ne seront pas faits dans le vide», car ils serviront par exemple à mieux connecté le Val-de-Travers au réseau quand la ligne directe sera en place.

Ligne TGV pas menacée

Alain Barbey a ajouté que les CFF allaient développer le partenariat avec l'exploitant des transports publics neuchâtelois TransN pour leur permettre de croître sans les absorber. TransN reprendra notamment la concession de la ligne du Val-de-Travers.

Le directeur régional des CFF a voulu rassurer la population sur la liaison TGV par le Jura. «Il n'y a aucun plan à fermer la ligne historique reliant Lausanne à Paris, via Vallorbe et Frasne». Des trains à deux étages seront mis en service. L'horaire et le matériel roulant entre Neuchâtel et Frasne seront aussi améliorés, a précisé Alain Barbey.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Vallonier Pas Content le 23.08.2019 15:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Foutage de gueule

    On y paie toujours autant d'impôts ! C'est bien beau de vouloir relier les différentes régions du canton ! Mais chers amis dirigeants, pensez vous aussi au peuple qui peine à relier les deux bouts en fin de chaque mois ?

  • Fâchee le 23.08.2019 17:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pfff

    On voit leurs priorités !

  • Pierre B. le 23.08.2019 17:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel progrès ???

    Nos conseillers d'Etat se gargarisent avec pas grand chose. Une ligne directe pourquoi ? Pour gagner 6 minutes et ajouter des bus sur les routes pour relier les villages qui ne seront plus desservis par le train. Vous appelez ça du progrès !!! De plus en arrivant à la gare de Neuchâtel pour aller sur le Litoral, il faut descendre en ville... Quel super amélioration. Pour mon compte à leurs places, j'aurais honte de me moquer du monde à ce point là ...

Les derniers commentaires

  • Liberland le 26.08.2019 11:10 Report dénoncer ce commentaire

    falsche ort falsche jobs

    L austériré tue et déprime les peuples, on ne peux pas inventer ou créer des jobs ou il faut dégraisser ou remplacer des gens a l Ai ou en maladie voir supprimer ces postes de fonctionnaires inutiles par des réinsérés a 140 sfr par mois, réinsérables tu parles, larbins oui,, non il faut des dossiers de gens en difficulté ou ayant pris des risques et ayant très vite tout perdu pas, pour maintenir les emplois fictifs et augmentier le cout social, un pote CH allemand feru de lutte Suisse et Zambienne me disait .... vous payez le double de chez nous en impots , vous bossez pour rien ...

  • Fred.D le 25.08.2019 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    Jamais contents

    Quand même sympathique de savoir que l'on va investir dans ce canton.... même si le projet déplait à certains... Pour les impôts, ben on attend et on fait le dos rond... et globalement si on fait le compte total impôts/charges d'une famille, pas sûr que Neuchâtel soit terriblement plus chère que Vaud ou Genève.... sans compter une certaine qualité de vie que l'on ne trouve pas ailleurs.

    • Liberland le 26.08.2019 11:14 Report dénoncer ce commentaire

      On a 2 locataires pré retraité et aisé

      Immeuble neuf standing dans un cadre verdoyant appartements de standings vue imprenable, 2 loués depuis 2018 seulement tout le reste est vide...

  • Desespoir le 24.08.2019 21:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sauf qui peut

    Sauf qui peut, il on rien compris Si on continue de payer un Max d'impôts plus personnes utilisera les trains

  • Jean Bon le 24.08.2019 15:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les mots

    Rien n'a changé dans les faits, juste les mots pour le dire!

  • Fritz Courvoisier le 23.08.2019 23:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ouvrez vos yeux

    Transport ?! Le mot « projet » n'est pas synonyme de « Concret » Concrètement ce que souhaitent les neuchâtelois c'est ARRÊTER DE PAYER AUTANT D'IMPÔTS. On veut pas de projet on veut du concret.