Suisse

12 juin 2019 13:41; Act: 12.06.2019 14:31 Print

Le Jura va fêter ses 40 ans de souveraineté

La date du 23 juin a été retenue pour une grande fête populaire à Saignelégier. L'ombre de Moutier va aussi planer sur l'événement.

Voir le diaporama en grand »
Le sort de l'hôpital de Moutier (BE) ne se trouve plus entre les mains du Tribunal fédéral (TF). Le Gouvernement jurassien a retiré sa requête visant à suspendre la vente du l'établissement. (Mercredi 12 décembre 2018) Les élections municipales de Moutier (BE) de dimanche dernier ne sont plus menacées d'annulation. Le groupe de citoyens prévôtois qui critiquait une «propagande électorale» a annoncé avoir retiré son recours. (Jeudi 29 novembre 2018) La municipalité de Moutier (BE) a décidé de faire recours après l'invalidation de la votation sur son passage dans le canton du Jura. (Mercredi 14 novembre 2018) Un cortège aux flambeaux ce vendredi soir pour protester contre l'invalidation lundi du vote du 18 juin 2017. (Moutier, 9 novembre 2018) La «manifestation pour la démocratie» est organisée par le comité «Moutier, ville jurassienne». (Moutier, 9 novembre 2018) Moutier, 9 novembre 2018. Moutier, 9 novembre 2018. La marche aux flambeaux mène les manifestants devant l'Hôtel de ville de la cité prévôtoise. (Moutier, 9 novembre 2018) Les autonomistes ont déjà annoncé qu'ils feront très vraisemblablement recours contre cette décision. (lundi 5 novembre 2018) Coup de tonnerre dans le Jura: la préfète du Jura bernois, a invalidé le vote sur le transfert de Moutier dans le Jura, approuvant le recours des citoyens antiséparatistes de la ville de Moutier. (lundi 5 novembre 2018) Les autonomiste de Belprahon réclament un nouveau vote d'appartenance cantonale, une année après le scrutin qui a vu les citoyens de la commune décider de rester dans le Canton de Berne par 7 voix d'écart. (Lundi 17 septembre 2018) Afin de «poursuivre le travail d'apaisement», une nouvelle réunion tripartite s'est déroulée lundi soir à Berne sur la question du rattachement de Moutier au canton du Jura. (Mercredi 12 septembre 2018) Le gouvernement jurassien exige la suspension de la vente de l'hôpital de Moutier (BE). Il demande à son homologue bernois de suspendre le processus jusqu'à ce que la Préfecture du Jura bernois statue sur les recours contre le transfert de la ville dans le Jura. (Mercredi 22 août 2018) L'annonce de la mise de la mise en vente de l'hôpital de Moutier a vivement fait réagir Jacques Gerber. «Ce n'est en effet pas en faisant de la sorte qu'on réalise un partage de biens». (Jeudi 2 août 2018) L'Hôpital de Moutier (BE) est à vendre. (Jeudi 19 juillet 2018) Des Prévôtois et des Jurassiens ont célébré samedi soir le 1er anniversaire du vote de Moutier (BE) sur son transfert dans le canton du Jura. (Samedi 16 juin 2018) Les membres du Parlement de la ville de Moutier (BE) ne pourront pas consulter les dossiers relatifs aux recours sur le vote du 18 juin. L'exécutif avait décidé d'accorder ce droit avant de revenir sur sa décision à la suite d'un recours de citoyens. (Mardi 17 avril 2018) Le Conseil municipal de Moutier (BE) a fait part de son agacement dans une lettre envoyée jeudi à la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, évoquant des opérations de sabotage. (Jeudi 29 mars 2018) Les autorités jurassiennes regrettent la lenteur de l'examen des recours. «Difficile d'aller de l'avant dans ces conditions», a estimé Charles Juillard. (Samedi 17 mars 2018) Une procédure ouverte contre inconnu pour délits contre la volonté populaire, accusant les votes sur l'appartenance de Moutier d'avoir été monnayés, a été classée par les autorités après une enquête. (Mercredi 7 février 2018) L'association «Moutier-Résiste» promet d'utiliser tous les moyens démocratiques pour s'opposer au transfert de Moutier dans le Jura. (Samedi 3 février 2018) Pour le Conseil communal de Moutier (BE), le canton de Berne a un intérêt financier à maintenir la commune «sous sa souveraineté» le plus longtemps possible. (Jeudi 30 novembre 2017) La commune de Sorvilier, dans le Jura bernois, est placée sous administration extraordinaire. Trois des cinq conseillers municipaux du village avaient démissionné suite au refus des citoyens de rejoindre le Jura, en septembre. (Jeudi 23 novembre 2017) Le Parlement jurassien a dénoncé mercredi sans opposition l'Accord du 25 mars 1994 instituant l'Assemblée interjurassienne (AIJ), institution chargée de régler politiquement le conflit jurassien. (Mercredi 25 octobre 2017) Deux recours ont été déposés à Belprahon contre le vote du 17 septembre, qui a vu la commune choisir de rester dans le canton de Berne. (Vendredi 20 octobre 2017) Le Gouvernement jurassien invite le Parlement à dénoncer, lors de sa session du 25 octobre 2017, l'Accord du 25 mars 1994 instituant l'institution chargée de régler politiquement le conflit jurassien: l'Assemblée interjurassienne (AIJ). (Lundi 2 octobre 2017) Trois des douze recours liés au vote de Moutier (BE) sur son appartenance cantonale ont été déclarés irrecevables, en raison de leur dépôt trop tardif. (Lundi 18 septembre 2017) À Sorvilier , les citoyens ont également choisi par 121 voix contre 62 de rester dans le canton de Berne. Les votes de dimanche constituent l'épilogue de la question jurassienne. (Dimanche 17 septembre 2017) À Belprahon, les citoyens ont décidé de justesse dimanche, par 121 voix contre 114, de rester dans le canton de Berne. (Dimanche 17 septembre 2017) Trois mois après Moutier (BE), les villages de (BE) diront ce dimanche s'ils veulent aussi rejoindre le canton du Jura. (17 septembre 2017) Le retour de Moutier dans le canton du Jura était au centre de la 70e Fête du peuple jurassien à Delémont. Mais pour les autonomistes, la Question jurassienne n'est pas réglée pour autant. (Archives) (Dimanche 10 septembre 2017) Le conseil d'administration de l'Hôpital du Jura bernois entend trouver les meilleures solutions pour l'avenir du site de Moutier après le vote du 18 juin sur le transfert de la Ville dans le canton du Jura. (Jeudi 7 septembre 2017) Les autorités bernoises, puis jurassiennes, ont rencontré mercredi les habitants de Belprahon, qui doivent décider s'ils rejoignent le canton du Jura avec Moutier, le 17 septembre prochain. (Mercredi 16 août 2017) La campagne en vue du vote de Belprahon (BE) sur son appartenance cantonale est lancée. Un comité regroupant des militants autonomistes a présenté les arguments en faveur d'un transfert de ce village de 300 habitants dans le canton du Jura. (Mardi 8 août 2017) Douze recours ont finalement été déposés contre la votation du 18 juin, qui a permis le rattachement de Moutier (BE) au canton du Jura. (Mercredi 19 juillet 2017) Un recours a été déposé contre le scrutin du 18 juin. Il concerne le contrôle de l'identité des électeurs. Il s'ajoute à quatre autres procédures déposées en lien avec le vote. (Lundi 3 juillet 2017) L'Entente jurassienne a exigé lundi la démission du conseil d'administration de l'Hôpital du Jura bernois, dont celle de son président Anthony Picard. Il lui est reproché d'avoir martelé qu'un «oui» mettrait en péril l'institution pour affirmer le contraire le lendemain. (Mardi 27 juin 2017) Les autorités de Moutier ont été reçues par leurs homologues jurassiennes, après le oui au rattachement au canton du Jura. (Mercredi 21 juin 2017) Les militants pro-jurassiens fêtent la victoire du 'Oui' en defilant avec une voiture dans les rues de la ville ce dimanche 18 juin 2017 a Moutier. Le 18 juin, les citoyens de Moutier doivent choisir entre le maintien dans le Canton de Berne et un rattachement au canton du Jura. Ce scrutin historique, qui s'annonce serre, est cense regler l'appartenance cantonale de la ville. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) Les militants pro-jurassiens fêtent la victoire du «Oui» sur la place de l'Hôtel de ville ce dimanche 18 juin 2017 à Moutier. (dimanche 18 juin 2017) Les militants pro-jurassiens fêtent la victoire du «Oui» sur la place de l'Hôtel de ville ce dimanche 18 juin 2017 à Moutier. (dimanche 18 juin 2017) Les militants pro-jurassiens fêtent la victoire du «Oui» sur la place de l'Hôtel de ville ce dimanche 18 juin 2017 à Moutier. (dimanche 18 juin 2017) Les militants pro-jurassiens fêtent la victoire du «Oui» sur la place de l'Hôtel de ville ce dimanche 18 juin 2017 à Moutier. (dimanche 18 juin 2017) Ce groupe brandit le symbole du séparatisme après le résultat du scrutin. Les militants pro-jurassiens fêtent la victoire du «Oui» sur la place de l'Hôtel de ville ce dimanche 18 juin 2017 à Moutier. (dimanche 18 juin 2017) Le maire de Delémont David Chappuis, a adressé ses salutations amicales et chaleureuses au peuple prévôtois après le résultat du scrutin. (dimanche 18 juin 2017) Moutier a tranché: la ville rejoint le canton du Jura. Elle a dit «oui» à 51,72%. Le transfert prévoit bien des aspects, comme par exemple, l'échange gratuit des plaques d'immatriculation pour les Prévôtois. (dimanche 18 juin 2017) Moutier a tranché: la ville rejoint le canton du Jura. Elle a dit «oui» à 51,72%. Le transfert prévoit bien des aspects, comme par exemple, l'échange gratuit des plaques d'immatriculation pour les Prévôtois. (dimanche 18 juin 2017) Moutier a tranché: la ville rejoint le canton du Jura. Elle a dit «oui» à 51,72%. (dimanche 18 juin 2017) Le dépouillement a commencé à Moutier, ce dimanche 17 juin 2017. Un policier bernois transporte une urne de vote par correspondance dans le bureau de vote de Moutier (BE). La commune se prononce pour dire si oui ou non elle veut passer sous le giron jurassien. (Dimanche 18 juin 2017) Une partie du drapeau jurassien peint sur la montagne a été recouvert de couleur, blanche, bleu et rouge, quelques jours avant la votation du rattachement de Moutier (BE) au canton du Jura. Dimanche, il a retrouvé ses couleurs d'origine. (Vendredi 16 juin 2017) En cas de oui, les cantons de Berne et du Jura se prononceront sur un concordat intercantonal avant que le dossier ne soit transmis aux Chambres fédérales. La modification territoriale pourrait entrer en vigueur au 1er janvier 2021. (Mercredi 7 juin 2017) Si Moutier (BE) accepte le 18 juin de rejoindre le canton du Jura, la modification territoriale entrerait en vigueur au 1er janvier 2021. (Mercredi 26 avril 2017) Les autonomistes demandent des dérogations pour que les restaurants restent ouverts toute la nuit lors du scrutin du 18 juin prochain. (samedi 15 avril 2017) «Aucune fluctuation significative n'a été constatée dans le registre des électeurs de Moutier», ont indiqué vendredi la chancellerie du canton de Berne et les autorités prévôtoises. (Vendredi 24 mars 2017) Moutier doit rester dans le canton de Berne. C'est la conviction exprimée vendredi par le gouvernement bernois lors de la présentation du projet de message aux citoyens de Moutier (BE) en vue du scrutin du 18 juin sur leur appartenance cantonale. (Vendredi 17 mars 2017) L'hôtel de Ville de Moutier. Le 18 juin prochain, les habitants vont décider de leur avenir, soit en rejoignant le canton du Jura soit en restant bernois. (Vendredi 17 mars 2017) Le Gouvernement jurassien a dévoilé mardi ce que Moutier (BE) gagnerait à rejoindre le canton du Jura. Les citoyens de la ville bernoise se prononceront le 18 juin 2017 sur leur appartenance cantonale. (Mardi 6 décembre 2016) Voici quelques résultats d'un sondage paru à trois semaine d'une votation sur la Question jurassienne. Dans le Jura bernois, 40% des personnes interrogées sont «tout à fait contre» et 15% «plutôt contre» l'idée d'instaurer une assemblée constituante interjurassienne. Dans le camp opposé, 22% des sondés se disent «tout à fait pour» et 16% «plutôt pour» ce projet. (Mardi 5 novembre 2013) La lutte pour la création d'un canton du Jura remonte à loin. En 1965, les Jurassiens manifestent à Delémont. C'est à cette époque que les séparatistes du groupe Bélier commencent à faire parler d'eux. La question jurassienne agite la Berne fédéral. Le conseiller national PDC et futur Conseiller fédéral Kurt Furgler (de dos) tente de s'interposer le 11 décembre 1968 en pleine session entre un groupe de séparatistes jurassiens et des parlementaires . L'agitation prend de multiples formes: en 1969, des séparatistes brûlent des centaines de livrets de la défense civile devant le Palais fédéral. Les Béliers protestent en 1972 contre la politique de construction du Canton de Berne en versant de l'asphalte sur les rails de tram de la capitale. Roland Béguelin, du rassemblement jurassien, glisse le 22 juin 1974 son bulletin de vote lors du plébiscite sur la fondation du nouveau canton. Il sera suivi par 52% de la population jurassienne du Canton de Berne. Le peuple suisse est appelé à se prononcer le 24 septembre 1978 et il approuve la création du nouveau Canton du Jura à 82%. Delémont laisse exploser sa joie. Après la fondation du nouveau canton en 1979, le groupe Bélier réclame désormais le rattachement du Jura bernois. Des Jurassiens défilent le 14 août 1982 dans la commune «libre» de Vellerat dans le Jura bernois. Après une initiative populaire couronnée de succès en 1996, la commune rejoindra le Canton du Jura. Le groupe Bélier poursuit ses actions et renverse en 1986 la statue de la Justice de la fontaine éponyme dans la vieille ville de Berne. Des séparatistes brûlent le drapeau suisse en 1991 devant le Tribunal fédéral après le rejet de la première plainte du Canton du Jura. En 1993, le déclenchement prématuré de son engin explosif dans son véhicule tue Christophe Bader, 25 ans, du groupe Bélier. En 1997, le groupe Bélier peint les couleurs jurassiennes sur la place Roland Béguelin à Moutier. Toutefois, les Prévôtois rejettent leur rattachement dans une votation populaire le 29 novembre 1998. Les actions des Béliers se poursuivent et ils dérobent en 1984 la Pierre d'Unspunnen. Elle ne sera rendue qu'en 2001, avec des gravures, en présence de Shawne Fielding Borer. En 2004, les séparatistes jurassiens manifestent en marge des célébrations officielles pour les 25 ans de la création du canton. Rebelote en 2005 pour la Pierre d'Unspunnen qui est subtilisée une seconde fois dans un hôtel à Interlaken. Elle n'a toujours pas réapparu. En février 2012, la présidente jurassienne Elisabeth Baume-Schneider (gauche) signe avec son homologue bernois Bernhard Pulver en présence de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga une déclaration d'intention pour la résolution de la question jurassienne.

Une faute?

Dernier-né des cantons, le Jura célèbre le 23 juin à Saignelégier ses 40 ans d'existence en présence de représentants de la Confédération et des cantons. Devenu adulte, le Jura veut rester un canton progressiste, ouvert et fidèle à ses idéaux.

Le 24 septembre 1978, le peuple suisse approuvait, par 82,3% des votants, la création d'un nouveau canton constitué des districts de Delémont, de Porrentruy et des Franches-Montagnes. Tous les cantons acceptaient aussi de modifier la Constitution fédérale, permettant au Jura de faire son entrée au sein de la Confédération.

Et le 1er janvier 1979, le 23e canton suisse entrait en souveraineté avec la volonté de se démarquer des autres en affichant un esprit frondeur et pionnier. Il se dotait d'une constitution progressiste et l'une de ses premières décisions fut de créer le premier Bureau de la condition féminine en Suisse.

Le dernier-né des cantons n'entendait pas entrer dans un moule mais poursuivre sa route en respectant ses racines et ses valeurs. Depuis son entrée en souveraineté, le Jura s'est illustré lors de votations fédérales, prenant un plaisir à cultiver son côté anticonformiste même si cet aspect s'est peu à peu estompé.

Un canton qui doit se réinventer

Aujourd'hui, «le canton du Jura ne cherche pas à donner une image particulière au reste de la Suisse», a déclaré le président du Gouvernement Jacques Gerber à Keystone-ATS. «Il veut cependant continuer à porter haut les idéaux qui ont été ceux de ses fondateurs, la liberté, le progrès, l'égalité et l'ouverture», a précisé le ministre libéral-radical.

Pour Jacques Gerber, le Jura doit continuer à évoluer afin de permettre aux futures générations d'envisager d'y demeurer et y développer des projets. Un grand défi sera de reconquérir une liberté d'action en retrouvant une marge de manoeuvre financière. «Pour rester libres comme nous avons su l'être voilà 40 ans, il faut se réinventer».

Reconnaissance

Quarante ans plus tard, le Gouvernement jurassien éprouve toujours un sentiment de reconnaissance à l'égard du peuple et des cantons suisses qui ont permis que son rêve d'indépendance devienne réalité. Il leur témoignera sa reconnaissance lors des festivités du 23 juin à Saignelégier.

Le Gouvernement a choisi cette date par opportunité de calendrier et de saison, mais aussi en raison de sa portée symbolique. C'est le 23 juin 1974 que la majorité des citoyens des sept districts du Jura historique acceptait, par 36'802 voix contre 34'057, la création du Jura lors d'un plébiscite d'autodétermination.

Ombre de Moutier

Point culminant des festivités, la journée du 23 juin commencera par une célébration oecuménique. Plusieurs orateurs prendront ensuite la parole dont le conseiller fédéral Alain Berset. L'ombre de Moutier (BE) va aussi planer sur l'événement, en raison de la présence de représentants du gouvernement bernois.

«Accueillir Moutier en 2019 aurait été le plus beau cadeau pour les 40 ans du Jura», a estimé le président du Gouvernement jurassien, ajoutant que dans ce dossier il fallait faire preuve de patience. «Cela n'empêche aucunement que le canton du Jura célèbre comme il se doit ses quatre décennies d'entrée en souveraineté», a ajouté Jacques Gerber.

Des milliers d'élèves

Le 40e anniversaire de l'entrée en souveraineté doit être une fête populaire pour toutes les générations de Jurassiens. La journée de vendredi 21 juin sera ainsi dédiée aux écoles. Elle devrait réunir plus de 5300 élèves et professeurs. Il s'agit de faire en sorte que les jeunes n'oublient pas ce pan de l'histoire.

Le samedi 22 juin, la randonnée des 40 ans du canton sera inaugurée en partenariat avec le Festival Jura Rando. Les Jurassiens seront invités à découvrir ce nouveau tracé de 16 km entre Glovelier et Saint-Ursanne qui passera par la borne des trois districts.

Ouvrage inédit

Les festivités seront également l'occasion pour l'association «40 personnalités jurassiennes pour la Suisse» de présenter l'ouvrage du même nom signé de la fondatrice de M.I.S. Trend et chroniqueuse Marie-Hélène Miauton. L'idée est de fournir au canton du Jura un ouvrage lui permettant de valoriser la richesse de son apport à la Confédération. Concerts et spectacles figurent également au programme des réjouissances.

(nxp/ats)