Fribourg

14 juillet 2016 14:09; Act: 14.07.2016 15:19 Print

Le Papillorama va avoir la plus grande fleur du monde

L'établissement de Chiètres (FR) va recevoir en prêt l'Arum titan du Jardin Botanique de l'Université de Bâle.

storybild
Une faute?

C'est un joli cadeau qu'a reçu le Papiliorama de Chiètres (FR) de la part du Jardin Botanique de l'Université de Bâle. En effet, ce dernier va lui prêter cette année encore la plus grande fleur du monde, l'Arum titan. C'est la première fois que cette plante parmi les plus spectaculaires de la planète, sera visible en Suisse romande.

Le jardin bâlois a pris la décision de livrer son exemplaire du tubercule originaire de Sumatra en Indonésie à la Fondation Papilorama en raison de travaux de rénovation, explique l'établissement du Seeland fribourgeois. La plante a déjà fleuri trois fois là-bas, la dernière en 2014. Agé de 20 ans, c'est le seul exemplaire en Suisse à produire des fleurs.

L'Arum titan se trouve actuellement encore à Bâle et porte toujours son unique feuille. Le déménagement aura lieu au moment où la feuille sera fanée, un moment qui correspond au début de la phase de repos de la plante, écrit le Papiliorama dans un communiqué. Toutefois, la date précise est difficile à estimer car la plante ne dévoile pas ses intentions. Les responsables à Bâle estiment qu'à fin août, la feuille devrait néanmoins avoir disparu.

Evénement rarissime

Une fois à Chiètres, la plante se reposera durant environ 2 à 3 mois avant le début du développement de la fleur, qui lui durera environ six semaines. A la fin de cette phase de développement viendra le moment de grâce, lorsque la fleur de deux à trois mètres de hauteur s'ouvrira durant quelques jours.

C'est là que les visiteurs auront tout intérêt à venir admirer le tubercule. Le nez bouché. Car l'Arum titan a la particularité de dégager un parfum de charogne unique, ceci afin d'attirer les coléoptères nécrophages. Le Papilorama, qui fêtera ses 30 ans, ouvrira alors ses portes le soir également, afin de permettre au public d'admirer cet événement rarissime.

A noter que le projet Arum titan 2016 sera suivi par la Haute Ecole des Arts de Zurich qui montrera son déméngaement, ainsi que son développement jour après jour à Chiètres.

(cht/comm/nxp)