Assurance chômage

28 mars 2011 13:08; Act: 28.03.2011 13:16 Print

Le Valais ne laissera pas de chômeur en rade

En Valais, près de 700 personnes seront touchées par la révison de l'assurance chômage qui entre en vigueur le 1er avril. Le canton a pris des mesures.

storybild

Les chômeurs en fin de droit n'ont plus que quelques jours avant l'entrée en vigueur de la révision de l'assurance chômage. (Photo: Keystone)

Une faute?

La révision de la loi sur l'assurance chômage qui entre en vigueur au 1er avril provoquera l'arrivée en fin de droit de 600 à 700 personnes en Valais. Le canton a prévu diverses mesures pour éviter que tous ne tombent à l'aide sociale.

Le catalogue de mesures devrait être suffisant, a déclaré lundi lors d'une conférence de presse à Sion le chef du Département valaisan de l'économie Jean-Michel Cina. La priorité sera donnée aux chômeurs dont la durée de cotisation est insuffisante et à ceux qui subissent une réduction de la durée d'indemnisation.

Le canton ne devrait pas rencontrer de difficulté à faire face à cette augmentation du nombre de chômeurs en fin de droit. Toutes les personnes concernées par la modification de la loi ont été directement informées. «Nous ne voulons laisser pour compte personne», a dit M. Cina.

Perspectives positives

Le contexte économique valaisan s'annonce plutôt favorable en 2011 malgré un ralentissement attendu dans certains secteurs comme le tourisme. Le taux de chômage devrait passer de 4,3% en moyenne en 2010 à 3,7% en 2011.

Le nombre de postes vacants est actuellement plus élevé qu'il y a une année et celui des demandes de chômage partiel est inférieur de 75% par rapport à l'an dernier. Tout contribue à minimiser une arrivée massive de chômeurs à l'aide sociale.

La nouvelle loi prévoit une diminution du nombre d'indemnités journalières pour certaines catégories de chômeurs, ainsi qu'un délai d'attente. Elle provoquera une augmentation du nombre d'arrivées en fin de droit au 1er avril qui sera ponctuellement dix fois supérieur au volume mensuel habituel.

Le Valais chiffre entre 4 et 6 millions de francs le coût supplémentaire pour l'aide sociale. Afin de diminuer cet impact, le canton discute encore avec la Confédération de différentes mesures d'insertion susceptibles de créer des périodes de cotisation et augmenter le nombre d'indemnités.

(ats)