Ligue Lausanne-Brigue

08 février 2011 11:54; Act: 08.02.2011 12:00 Print

Le Valais s'impatiente

Faute de financement suffisant, Berne n'envisage pas d'améliorer la ligne CFF Lausanne-Brigue-Iselle avant 2025.

Une faute?

Pour accélérer le mouvement concernant l'amélioration de la ligne CFF Lausanne-Brigue, le Valais propose de préfinancer les études. Il a transmis une proposition dans ce sens au canton de Vaud.

Le Valais souhaite, en collaboration avec son voisin vaudois, préfinancer les études des mesures d'accélération et d'augmentation du rendement sur la ligne Lausanne-Brigue-Iselle. Le coût des ces études est estimé à 3 millions de francs, soit 6% du montant total des travaux, a indiqué l'Etat du Valais mardi dans un communiqué.

Environ 2 millions de francs seraient préfinancés par le Valais, le reste par le canton de Vaud. Le montant total serait ultérieurement remboursé par la Confédération. Le gouvernement valaisan a transmis en novembre dernier à son homologue vaudois une proposition de convention-cadre.

Loi en vigueur depuis 2009

La proposition valaisanne est bien arrivée en mains vaudoises, a confirmé François Marthaler lundi lors de l'émission Forum de la RSR. Le chef du département vaudois des infrastructures a assuré de l'intérêt du canton de Vaud pour ce dossier et a appelé le Valais à organiser une rencontre réunissant les deux cantons ainsi que les CFF et l'Office fédéral des transports.

C'est la loi fédérale sur le développement de l'infrastructure ferroviaire (LDIF), en force depuis fin 2009, qui prévoit des démarches pour moderniser et développer les chemins de fer. Sa mise en oeuvre est prévue dans le cadre du projet «développement de l'infrastructure ferroviaire» (ZEB).

(ats)