Jura bernois

19 juillet 2014 10:44; Act: 19.07.2014 11:59 Print

Le banquier de Courtelary toujours recherché

Porté disparu depuis huit jours lors d'une randonnée en Corse, le directeur de la banque Clientis Caisse d'Epargne, à Courtelary, n'a toujours pas donné de nouvelles.

storybild

Daniel Perret-Gentil est un passionné de randonnée. (Photo: Clientis Caisse d'Epargne CEC) (Photo: Photo: Clientis Caisse d'Epargne CEC)

Sur ce sujet
Une faute?

Vendredi, une action de recherche a été menée sur l'Ile de Beauté sous l'impulsion de ses proches et via les réseaux sociaux. En vain.

Plusieurs sentiers ont été parcourus dans les alentours de Vizzavona, en Corse, par une dizaine de personnes qui se sont jointes aux proches du banquier bernois. Sa trace n'a pas pu être retrouvée, mais l'avis de disparition a été transmis aux randonneurs rencontrés, a indiqué vendredi vers 22h00 le fils du disparu sur la page Facebook créée afin de centraliser l'information.

Recherches infructueuses

Ce passionné de randonnée, qui était seul en vacances en Corse, n'a plus donné signe de vie depuis le 10 juillet, alors qu'il devait prendre son vol retour à destination de Genève deux jours plus tard. Le banquier était parti pour quelques jours au centre de la Corse sur le GR 20, sentier pédestre particulièrement exigeant.

Toutes les recherches effectuées à ce jour n'ont donné aucun résultat. Des actions de recherche officielles ont été lancées, soulignait mercredi l'établissement bancaire dans son avis de disparition.

Plusieurs témoignages

Ce fameux jeudi 10 juillet, il a envoyé deux messages, depuis son téléphone, à sa compagne avant de ne plus donner la moindre nouvelle. Le premier message était pour l'avertir d'un changement d'itinéraire dû au mauvais temps, et le second, pour la rassurer en lui disant qu'il avait bien trouvé refuge et qu'il mangeait désormais une omelette en buvant une bière, peut-on lire sur la page Facebook spécialement réalisée.

D'autres témoins s'y expriment. D'après les dires d'une restauratrice, vendredi soir (11 juillet), le banquier aurait été vu en train de manger avec un autre randonneur dans un hôtel à Vizzavona. Le lendemain matin, il aurait également été repéré à la gare de Vizzavona avant 09h00 pour prendre le train en direction de Corte où il avait laissé, dans un hôtel, son sac de voyage.

Il ne s'est ni présenté à cet hôtel, ni à l'embarquement pour prendre son vol de retour pour Genève qui avait lieu ce même jour. Dimanche 13 juillet, son téléphone était toujours en fonction et les autorités l'ont localisé dans le centre ville d'Aléria, sur la côte orientale de l'île. Personne n'a plus aperçu le banquier depuis samedi.

(ats)