Suisse romande

26 novembre 2019 21:31; Act: 27.11.2019 17:47 Print

Ouverture en cascade de plusieurs salles d’escalade

par Maria Pineiro - De nouveaux murs de grimpe intérieurs fleurissent dans toutes les régions de Suisse romande. Et ce n'est pas fini.

Mi-décembre, la Ville de Genève ouvrira un nouveau mur d'escalade au centre sportif de la Queue d'Arve.
Sur ce sujet
Une faute?

Décembre sera faste pour les adeptes d'escalade indoor. La Ville de Genève équipe un nouveau mur à la Queue d'Arve, alors que Grimper.ch inaugurera deux lieux à Fribourg et Villeneuve. Et ce n'est pas fini, puisqu'au bout du Léman, la société construit une halle à Satigny prévue pour l'automne 2020. La Ville, elle, ouvrira une deuxième salle à l'horizon 2024 à la gare des Eaux-Vives.

La Suisse romande compte déjà une trentaine de murs, mais malgré cela, les projets fleurissent. Ces dernières années, les trois principaux acteurs que sont Grimper.ch, Vertic-halle et Totem, ont ouvert des lieux à tour de bras. «On assiste à un phénomène de rattrapage des romands sur les alémaniques», analyse Cyril Portier, cofondateur de Vertic-halle.

«Un sport comme un autre»

Car le public est là, mais il a changé. Des mordus qui essaimaient les falaises en été avant de garder la forme en hiver en salle, on est passé à des adeptes qui souhaitent, pour certains, pratiquer toute l'année. «La grimpe est devenue un sport comme un autre», analyse Kilko Caballero, cofondateur de Totem.

Et les nouvelles salles se sont adaptées: elles multiplient les activités et les possibilités de détente. Yoga, bar ou encore restaurant font désormais partie de l'offre. «Les halles de grimpe sont devenues des centres de loisirs», assume Daniel Rebetez, directeur de Grimper.ch.

Selon ces sociétés, le marché n'est pas saturé. De fait, des projets à moyen terme sont prévus. «L'offre est encore insuffisante. Toutes les nouvelles salles sont pleines», observe Kilko Caballero.