Finances

04 décembre 2019 09:08; Act: 04.12.2019 09:12 Print

Le budget neuchâtelois 2020 a été accepté

Mercredi, le Grand Conseil neuchâtelois a validé le budget pour l'an prochain. Le bénéfice s'élève à 5,3 millions de francs.

storybild

Une vue de la ville de Neuchâtel. (Photo: Keystone/Photo d'illustration)

Une faute?

Les députés neuchâtelois ont approuvé mercredi le budget 2020 avec 104 oui, 3 non et quatre abstentions. Avec les amendements acceptés, dont une aide pour les pêcheurs, le bénéfice prévu se montera à 5,3 millions de francs.

«Ce budget équilibré est avant tout le fruit du travail conjoint des efforts de tous les Neuchâtelois (...). Nous ne cédons pas à l'euphorie car les défis ne manquent pas», avait déclaré mardi lors de l'entrée en matière le conseiller d'Etat Laurent Kurth en charge des finances. Selon lui, «il faut conserver la rigueur et le cap et ne pas relâcher les efforts».

Avec les amendements acceptés, le bénéfice prévu en 2020 passe de 6,5 à 5,3 millions de francs. La principale dépense supplémentaire - 450'000 francs - vise à soutenir davantage les communes dans l'entretien des routes.

Aide aux pêcheurs

Le Grand Conseil a aussi approuvé d'aider les pêcheurs neuchâtelois ( 150'000 francs), d'augmenter le dispositif contre le surendettement de près de 100'000 francs et de soutenir davantage Pro Senectute. Ils ont refusé une contribution de 30'000 francs pour l'acquisition d'un nouveau bus pour le Bibliobus.

L'amendement PLR qui souhaitait supprimer la participation du Conseil d'Etat aux institutions paraétatiques pour le contrat-formation a été refusé par les députés. «Les entreprises privées doivent se débrouiller avec leurs apprentis, mais l'Etat paiera si le para-étatique n'en trouve pas», a plaidé Matthieu Aubert.

Le conseiller d'Etat Laurent Kurth a expliqué «qu'on sera en dessous de 1,8 million de francs. Les employeurs de la santé et du social, qui représentent une masse salariale de 600 millions, vont tout faire pour trouver des solutions. La somme qui ne sera pas utilisée, servira à accélérer la dualisation de la formation et à accompagner la mise en oeuvre du contrat-formation».

Refusé par Solidarités

Mardi après-midi, les députés avaient accepté l'entrée en matière du budget par 110 et 2 non. Les deux membres de Solidarités l'avaient refusé pour manifester leur mécontentement face aux coupes, «anti-sociales, qui se font sur le dos des plus démunis».

Tous les groupes ont relevé l'importance de la péréquation intercantonale, qui accorde 64 millions de francs de plus que l'an dernier au canton, pour arriver à un bénéfice. Les socialistes et le groupe PopVertsSol ont noté que l'amélioration de la situation financière de l'Etat devrait profiter aux personnes les plus vulnérables.

La droite a déploré le maintien du déficit structurel du canton et l'augmentation de l'effectif du personnel. Les Vert'libéraux se sont néanmoins réjouis de la progression des investissements ( 8,3%) à 96,8 millions de francs.

En 2018, Neuchâtel a enregistré un déficit de 33,3 millions de francs. Le budget en prévoit un de 17,9 millions pour cette année. Bien que les comptes aient à plusieurs reprises été bouclés à l'équilibre durant la dernière décennie, les budgets du canton de Neuchâtel n?avaient plus renoué avec les chiffres noirs depuis 1957.

(nxp/ats)